Top News

“Il ne peut y avoir de chaos sur les Champs-Elysées”, prévient le préfet de police

Le préfet de police, Didier Lallement, en août 2020 (illustration) – NICOLAS MESSYASZ / SIPA

Le préfet de police Didier Lallement a prévenu samedi qu’à l’occasion de la mobilisation pour la rentrée scolaire du
“Gilets jaunes” à Paris “il ne pouvait y avoir de destruction, de chaos sur les Champs-Elysées”, où deux manifestations ont été interdites. «On craint la sérénité sur cette avenue qui est une vitrine pour notre pays. J’ai donc interdit ces manifestations », a déclaré le préfet lors d’une conférence de presse place de l’Etoile.

2300 personnes ont indiqué leur intention d’assister au rallye sur les Champs-Elysées et 7000 ont manifesté leur intérêt, selon la page Facebook de l’événement. Selon des sources policières, 4 000 à 5 000 manifestants sont attendus à Paris, dont 1 000 personnes potentiellement violentes.

Deux autres processions, déclarées, étaient autorisées pour la parade: l’une de la place de la Bourse, au centre de la capitale; l’autre de la place Wagram à l’ouest.

“Je l’ai entendu parler de la dictature, mais je remarque qu’il ya des chances d’événements[[acondizionechesisvolganopacificamentechenoncisiadistruzione”hasottolineatoinvocandoancheil”rispettodeigestidibarriera”Senzafornirecifrecomplessivesuinumerimobilitatiilprefettohafattoriferimentoaundispositivo”approprié””important”avec”mobilitàereattività”inparticolaregraziealdispiegamentodi160motociclistidellebrigatedirepressionedelazioneviolenta(BRAV-M)[[àconditionqu’ellessepassentpacifiquementqu’iln’yaitpasdedestructions»At-ilsoulignéappelantégalementau«respectdesgestesbarrières»Sansdonnerdechiffresglobauxsurleseffectifsmobiliséslepréfetaévoquéundispositif«appropri黫important»avecde«lamobilitéetdelaréactivité»notamment’prépressé[[acondizionechesisvolganopacificamentechenoncisiadistruzione”hasottolineatoinvocandoancheil”rispettodeigestidibarriera”Senzafornirecifrecomplessivesuinumerimobilitatiilprefettohafattoriferimentoaundispositivo“appropriato”“importante”con“mobilitàereattività”inparticolaregraziealdispiegamentodi160motociclistidellebrigatedirepressionedelazioneviolenta(BRAV-M)[…[ àconditionqu’ellessepassentpacifiquementqu’iln’yaitpasdedestructions »a-t-ilsoulignéappelantégalementau« respectdesgestesbarrières » Sansdonnerdechiffresglobauxsurleseffectifsmobiliséslepréfetaévoquéundispositif« approprié »« important »avecde« lamobilitéetdelaréactivité »notammentgrâceaudéploiementde160motardsdesbrigadesdelarépressiondel’actionviolente(BRAV-M)

A 11h15 ce samedi matin, 81 personnes avaient déjà été arrêtées avant la manifestation, a annoncé la préfecture de police.

Didier Lallement a confirmé l’assistance, à partir de ce samedi, d’un “superviseur” pour chaque porteur de LBD pour l’aider “au contrôle et au bon usage” de cette arme, et au retrait des anciennes grenades à main d’encerclement ( GMD) remplacé par un nouveau modèle, jugé moins dangereux, Le ministre de l’Intérieur Gerald Darmanin a annoncé vendredi.

Le préfet a également jugé “enfantin” l’appel à la “désobéissance civile”, lancé par l’une des figures des “gilets jaunes”, Jérôme Rodrigues, ne montrant pas sa carte d’identité pour ralentir les opérations de contrôle. . «Notre système est calibré pour pouvoir également effectuer ces contrôles», a-t-il assuré.

Né le 17 novembre 2018, le mouvement citoyen des «gilets jaunes», anti-élite et luttant pour plus de justice fiscale et sociale, cherche son second souffle après une première année où il a agité la France, au milieu d’occupations rondes et parfois de manifestations violent.



675

Actions

READ  Boris Johnson prêt à "aller de l'avant" sans accord à la mi-octobre

Thierry Dufour

"Amoureux de la nourriture. Défenseur de l'alcool. Solutionneur de problèmes. Expert en café. Maven d'Internet pour les hipsters."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer