Science

“Il vaut mieux ne pas se confiner, nous rendrons tout le monde fou”

Le professeur controversé estime que les restrictions sanitaires ne jouent pas un «rôle» dans le contrôle de l’épidémie. Il déplore une «société obèse» régie par des «émotions disproportionnées».

Nous ne proposerons pas à la population de compartimenter le reste de l’histoire humaine! (…) Il vaut mieux ne pas confiner (gens), nous rendrons tout le monde fou!»Invité jeudi 28 janvier sur les antennes de Radio Classique, en collaboration avec Le Figaro, Le professeur Didier Raoult s’est prononcé contre restrictions sanitaires en cours de discussion au sein de l’exécutif.

Didier Raoult a justifié ses propos en expliquant non “voir la synchronisation entre les décisions sociales et l’évolution de l’épidémie.“”On ne peut pas dire (que les mesures adoptées ont) joué un rôle dans le contrôle de l’épidémie“déclara-t-il. Deuxièmement données transmises par le ministère de la Santé, le nombre de patients décédés, arrivés en réanimation ou simplement hospitalisés, a diminué pendant les périodes d’emprisonnement. Le directeur de l’Institut Hospitalo-Universitaire Infection Méditerranée a également estimé que les mesures gouvernementales répondaient à une “émotion disproportionnée“.

La courbe des patients admis en soins intensifs. ministère de la Santé

“Société obèse”

Deux facteurs“Expliquer les chiffres actuels, selon Didier Raoult: d’abord”obésité. Nous vivons dans une société obèse (…) le vrai point de lutte est contre l’obésité et la consommation de boissons sucréesLe professeur a insisté. Puis, “âge»:«La mortalité actuelle est de 81 ans d’âge moyen. (Covid) cela ne changera pas l’espérance de vie.“Dans son dernier rapport, Néanmoins, l’Insee explique que la pandémie a perdu 0,4 an d’espérance de vie pour les femmes et 0,5 an pour les hommes en 2020 ».Si je regarde des personnes de moins de 65 ans, soit décédées avec Covid et non Covid, soit avaient des facteurs de risque associés, tels que des cancers métastasés», Avance Didier Raoult.

READ  Bientôt une pilule pour arrêter de ronfler?

Interrogé sur les variantes, le spécialiste des maladies infectieuses a voulu répondre “les membres du Conseil scientifique, du monde du sida, qui doivent savoir que les virus mutent. Un virus est vivant, il s’adapte, il tente de se multiplier (…) Il est étonnant qu’ils aient oublié cette notion fondamentale.

Les vaccins actuels seront-ils toujours efficaces? “Scientifiquement, il est plus dangereux de faire un vaccin sur un seul peptide que sur l’ensemble du virus (Les vaccins Pfizer et Moderna ciblent la molécule Spike, qui se fixe aux cellules du corps, ed). Les choix qui ont été faits sont ultra scientifiques. Ils ne sont pas empiriques. Le vaccin de choix est un vaccin hyper-technique, produit dans des conditions de vitesse franchement inhabituelles.“, Il a jugé, avant de dire au revoir”la stratégie chinoise“, qui “attraper un virus en circulation et le désactiver.

Didier Raoult demande enfin à partir “les gens vivent“EST”prends soin d’eux“. “Avec le temps, nous écrirons l’histoire de cette maladie en disant: ”À puis ils étaient fous. Au lieu de soigner les gens, ils leur ont dit de rester à la maison sans prendre soin d’eux-mêmes, et c’est l’une des choses les plus étranges de l’histoire des pays modernes.

Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer