Économie

Impôts 2021: actualités dans la déclaration de revenus

Le printemps vient de commencer lorsque les déclarations de revenus touchent à leur fin. Si les délais sont déjà connus, celui du début de la campagne n’est pas encore clair. Il devrait être lancé à la mi-avril. Alors, avant de plonger dans votre déclaration, jetez un œil aux principales nouvelles.

  • Déclaration en ligne facile

Comme l’année dernière, tous les contribuables dont la résidence principale a accès à Internet doivent remplir la déclaration en ligne à l’adresse Impots.gouv.fr. La tolérance est offerte à ceux qui se sentent incapables de le faire. Vous devez également mettre en place un assistant conversationnel (ou chatbot) pour répondre plus rapidement aux demandes récurrentes des contribuables. Par ailleurs, la direction générale des finances publiques (DGFiP) a revu l’application, qui offre désormais la possibilité de s’identifier via des capteurs biométriques (empreinte digitale et reconnaissance faciale).

  • Déclaration automatique étendue

En 2020, environ 12 millions de familles ont bénéficié déclaration automatique. Ils devraient l’être encore plus cette année puisque, en plus des contribuables qui ont des revenus déjà connus de l’administration, ceux qui ont également déclaré une naissance, une adoption, la collecte d’un enfant majeur pour 2020 sont ajoutés à la liste des bénéficiaires. Ou la réception d’une pension alimentaire. Si vous êtes éligible à la déclaration automatique, vous devrez vérifier les informations pré-remplies. Si tout est correct et complet, vous n’avez rien à faire.

  • Exonération des frais de télétravail

La crise Covid oblige, le télétravail s’est développé à grande vitesse en un an. Parfois avec des coûts pouvant dépasser 100 euros par mois pour certains salariés, selon une étude de ConvictionsRH. Les indemnités versées par l’employeur pour le télétravail à domicile en 2020 sont exonérées d’impôt sur le revenu, dans la limite de 550 € par an. Pour les salariés qui optent pour la déduction des frais professionnels réels (au lieu de la réduction de 10% appliquée automatiquement par le contribuable sur le revenu imposable), il est possible, si plus favorable, de supprimer le montant exact de leurs dépenses. Attention, dans ce dernier cas, il est nécessaire de conserver toutes les pièces justificatives.

READ  Le Royaume-Uni donne son feu vert au vaccin Oxford / AstraZeneca
  • Extraordinaire libre d’impôt

La rémunération perçue pour les heures supplémentaires (ou les heures supplémentaires en cas de temps partiel) est exonérée d’impôt dans la limite de 5 000 euros par an. Cette limite est portée à 7500 euros si certaines ont été réalisées entre le 16 mars et le 10 juillet 2020, période d’urgence sanitaire.

  • Récompenses Covid et Macron après impôts

La prime exceptionnelle (dite «prix Covid»), versée en 2020 aux agents publics et employés des établissements de santé privés ou du secteur social et médico-social, est exonérée jusqu’à 1 500 euros. Le bonus de pouvoir d’achat (dit «bonus Macron»), versé en 2020 aux salariés ayant perçu un salaire inférieur à trois fois le SMIC au cours des douze derniers mois, n’est pas imposable jusqu’à concurrence de 1 000 euros. Lorsqu’il est payé par un employeur mettant en œuvre un accord d’intéressement, il est exonéré jusqu’à 2 000 €.

  • Dons aux associations encouragées

Bulletin Les indispensables du matin

Un tour de l’actualité pour commencer la journée

En raison de la crise sanitaire, le plafond de réduction d’impôt de 75% pour les dons aux associations d’aide aux personnes dans le besoin a été relevé à 1 000 € l’an dernier (au lieu de 552 € auparavant). La mesure est prolongée en 2021. Concrètement, si vous faites un don de 1 000 euros au titre de cet appareil appelé «Coluche», cela ne vous coûtera que 250 euros. Au-delà de ce plafond, le surplus relève du régime de droit commun des dons aux associations, avec une réduction d’impôt de 66%.

READ  Total: net ajusté en baisse de 72% au troisième trimestre, dividende maintenu
  • Mouvements vertueux améliorés

À partir de mai 2020, les contribuables qui se déplacent pour le travail en vélo mécanique ou électrique, en covoiturage ou en véhicule partagé peuvent bénéficier d’un Package Mobilité Durable. Celui-ci est désormais exonéré jusqu’à 500 euros au lieu de 400 euros par rapport à l’an dernier. En ce qui concerne les indemnités kilométriques, le coût des déplacements professionnels en voiture électrique a augmenté de 20% par rapport aux véhicules thermiques.

  • Apprentis et étudiants: tout doit être déclaré

Jusqu’à présent, seuls les montants dépassant les seuils d’exemption devaient être déclarés. Désormais, les revenus des apprentis et des étudiants doivent être divulgués. Les salaires versés aux apprentis, en revanche, restent exonérés jusqu’à concurrence d’un salaire minimum annuel (soit 18 655 €). Pour les salaires des étudiants de moins de 26 ans, le plafond d’exonération est fixé à trois mois minimum (4 664 euros). Les règles sont les mêmes que l’intéressé soit lié ou non au foyer fiscal de ses parents.

  • Économie collaborative: revenus pré-remplis

Les plateformes d’économie collaborative (Airbnb, Getaround…) étaient déjà obligées l’an dernier de répercuter le montant des revenus en résultant au fisc. Mais comment Cela a été dit l’année dernière au Parisien Jérôme Fournel, directeur général des finances publiques, “Tout le monde ne l’a pas fait” et “les données n’étaient parfois pas utilisables telles quelles”. Cette année, les plateformes communiquent les revenus de leurs utilisateurs à l’administration, qui sera ensuite pré-remplie dans la déclaration. Le contribuable est alors guidé pour déterminer le caractère imposable de ces sommes.

READ  La biotech française Abivax interrompt l'essai clinique de son médicament pour "manque d'efficacité"

Thierry Dufour

"Amoureux de la nourriture. Défenseur de l'alcool. Solutionneur de problèmes. Expert en café. Maven d'Internet pour les hipsters."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer