Science

Influence ralentie par les gestes de la barrière anti-Covid

Dans son dernier bulletin hebdomadaire de surveillance, Santé Publique France note qu’aucun cas grave de grippe n’a été signalé depuis fin septembre / début octobre.

Lutter contre un virus, c’est les combattre tous: si l’épidémie de Covid-19 menace de rebondir en France, la grippe n’a pas encore commencé grâce aux gestes de barrière adoptés pour lutter contre la nouvelle maladie, note l’agence sanitaire mercredi. Santé publique France.

«L’impact de la grippe semble encore nettement réduit par rapport aux années précédentes grâce à l’adoption de gestes de barrière», note l’agence de santé sur Twitter, publiant son bulletin hebdomadaire de surveillance de la grippe. Depuis le début de la surveillance fin septembre / début octobre, selon ce bulletin, il n’y a eu «pas de circulation active de virus grippaux» en France métropolitaine.

Aucune hospitalisation aux soins intensifs pour grippe grave

De plus, au cours de la même période, “aucun cas grave de grippe n’a été signalé par les services participant à cette surveillance”, aucune hospitalisation en USI n’ayant été enregistrée pour cette raison.

À titre de comparaison, la grippe a envoyé 61 patients aux soins intensifs entre début novembre et fin décembre de l’année dernière, dont neuf au cours de la dernière semaine de décembre, celle actuellement en cours.

Un vrai succès pour la campagne de vaccination

Ces derniers mois, les autorités sanitaires ont souvent rappelé que des mesures de barrière généralisées pour lutter contre le nouveau coronavirus (lavage des mains, retrait physique, masque, etc.) étaient également utiles contre d’autres virus hivernaux à l’origine de la grippe ou de la gastro-entérite.

«Dans le contexte actuel, la mise à distance physique et les gestes de barrière sont essentiels pour limiter la propagation de l’épidémie de Covid-19 et d’autres virus», souligne Santé publique France dans son bulletin grippe.

À la mi-décembre, l’agence sanitaire a indiqué que la vaccination contre la grippe avait augmenté cette année chez les personnes à risque. Les autorités cette année ont particulièrement encouragé les Français à se faire vacciner contre la grippe pour éviter la surpopulation des services d’urgence déjà face à la pandémie de Covid-19.

READ  Découverte d'un mécanisme expliquant certaines formes sévères de Covid-19

Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer