Science

INFO OBS. Comment la réforme du lycée a eu la peau mathématique

C’est un fait inédit que «L’Obs» vous révèle et qui vous fait tourner la tête au pays de Descartes et… Cédric Villani: seuls 58% des élèves de dernière année (général) étudient les mathématiques en terminal. Là où ils étaient 92% l’an dernier. Et encore une fois, soyons généreux: selon les données auxquelles nous avons eu accès, sur ces 58% de futurs diplômés, seuls 14% des obstinés combinent la spécialité mathématiques (six heures) et l’option mathématiques des experts (trois heures) , dépassant les heures de feu pour l’option S du terminal mathématique (qui en comprenait huit). Alors qu’à l’autre bout du spectre, 17% se contentent de suivre le cours optionnel de trois heures «mathématiques complémentaires» qui ne fait l’objet d’aucun examen et peut donc être suivi avec une relative diligence.

Qu’est-il arrivé ? Eh bien, la réforme du lycée voulue par Jean-Michel Blanquer est passée par là. Lancé l’année dernière la première année, il a continué à se déployer cette année au cours de l’année écoulée. Fini les silos hermétiques pour les ruisseaux S, ES et L, et bienvenue dans l’univers enchanté du lycée à la carte. Soit 15 heures de cours fondamentaux communs à tous les élèves (histoire-géographie, français en premier lieu, puis philosophie en terminal, culture scientifique, langues modernes et EPS) associés à 12 heures d’enseignement spécialisé (3×4 heures en premier, 2×6 heures dans le terminal) laissées à leur libre choix. Les mathématiques font partie du deuxième groupe de disciplines (facultatif),

Pour lire les 91% restants,
essayez l’offre à 1 € sans engagement.

READ  Bilan de la lutte contre le réchauffement climatique avec Laurent Fabius

Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer