Actualité à la Une

Inter miniaturise la Juve / Serie A / J18 / Inter-Juventus (2-0) / 17 janvier 2021 / SOFOOT.com

Plus efficace, plus inspiré, plus intelligent tactiquement, l’Inter a surclassé une toute petite Juventus, pour revenir à Milan en tête du classement de Serie A.

Inter 2-0 Juventus

Mais: Vidal (13est) et Barella (52est) pour l’Inter

Cette fois, il y a une odeur de fin de règne. Passage du témoin. Ce dimanche, cet Inter-Juve ne sera ni épique ni incertain. Une équipe a clairement dominé leur argument, étouffant dans l’œuf les ambitions d’un adversaire soudain rétréci. Cette formation est Inter, ce soir bien plus souveraine que l’habituel Empereur de Serie A. Nerazzurri ils ont sans doute fini de prouver qu’ils ont ce qu’il faut pour cibler Scudetto. Le roi est mort, longue vie au roi?

Barella, et l’Italie est là

Coup de séduction, coup d’armes légères cette saison, l’Inter a commencé le jeu en déverrouillant aussitôt la boucle de son coffre à jouets. L’homme d’action Achraf Hakimi blesse Frabotta au flanc droit, le gros ours en peluche Stefan de Vrij surveille parfaitement sa défense quand Polly Pocket Nicolò Barella s’amuse avec son visage au milieu de terrain. Impérial du début à la fin, le milieu de terrain italien enroule un centre millimétrique sur la tête de Vidal, ce qui trompe avec colère Szczęsny. La Juve fait la grimace, insiste sur les côtés, parie sur les ascensions de l’Église, mais la Vieille Dame, trop statique, reste coincée dans le bac à sable Inter. Lukaku, insupportable par contre, s’apprête donc à donner un second coup de pelle sur la tête de la Vieille Dame. Idéalement servi après une fantastique évasion de Barella, le Belge rate néanmoins le cadre d’un tir doux dans les gants de Szczęsny.

READ  VIDÉO - Coronavirus: Jean Castex n'exclut pas la reconduction en cas d'aggravation de la situation

L’impuissance de la Juve, le contrôle de l’Inter

Pondérée par un milieu de terrain axial ectoplasmique Rabiot-Bentancur, la Juve a débuté la seconde période en clôturant la première. C’est-à-dire plus ou moins en tout cas. Danilo distille de belles croix, Chiesa s’essouffle au galop dans l’espace et c’est tout. L’Inter continue de contrôler ses affaires et, logiquement, doublera les enjeux: mis en orbite par un cordon plaqué de matraques, Barella éclaire Szczęsny de près, juste avant l’heure.Pirlo pourrait très bien lâcher Kulusevski et Mckennie dans le Nell ‘ arène, la Juve continue de rétrécir, secouée par les lâchers de balle lombarde, initiée par un monstrueux Brozović au milieu de terrain. Bleu et noir donc il ne reste plus qu’à fermer les portes en fin de partie, pour empocher une victoire autoritaire. Antonio Conte et ses garçons envoient un message fort à l’Italie du football: voici reléguer le Bianconeri sept points de retard au classement, tout en rejoignant temporairement son rival Milan en tête du classement de Serie A.Inter (3-5-2): Handanovic – Skriniar, De Vrij, Bastoni – Hakimi, Barella, Brozovic, Vidal (Gagliardini, 77 ansest), Jeune (Darmian, 72 ansest) – Lukaku, Lautaro Martinez (Sánchez, 86est). Entraîneur: Antonio Conte.

Juventus (4-4-2): Szczęsny – Danilo, Bonucci, Chiellini, Frabotta (Kulusevski, 58 ansest) – Église, Bentancur, Rabiot (Mckennie, 57est), Ramsey (Bernardeschi, 58 ansest) – Morata, Cristiano Ronaldo. Entraîneur: Andrea Pirlo.

  • Résultats et classements de la Serie A

    Par Adrien Candau

  • Alphonse Dumont

    "Ninja de bière certifié. Aficionado maléfique de la culture pop. Evangéliste de la télévision."

    Articles similaires

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Bouton retour en haut de la page
    Fermer
    Fermer