divertissement

James Franco parvient à un accord avec les étudiants qui l’accusent d’inconduite sexuelle

En 2019, deux anciens élèves de l’école d’art dramatique de l’acteur l’ont accusé dans une plainte d’intimidation et d’exploitation sexuelle.

James Franco a conclu un accord avec les deux femmes qui l’ont accusé d’inconduite sexuelle. En 2019, deux anciens élèves de son école de théâtre de Los Angeles (désormais fermée) ont porté plainte contre la star, l’accusant de les avoir intimidés et de les exploiter sexuellement. Deuxième New York Times, Sarah Tither-Kaplan et Toni Gaal ont accepté d’abandonner leurs charges contre la star.

Les avocats des plaignants ont confirmé l’accord dans une déclaration à l’Associated Press samedi soir, mais n’ont pas fourni d’autres commentaires ou détails sur le montant d’un éventuel règlement financier. Cet accord doit être officialisé à une date ultérieure.

“Sous prétexte d’éducation”

Dans leur plainte, les deux femmes ont accusé James Franco d’avoir exhorté ses élèves, y compris eux-mêmes, à jouer dans le cadre de leurs cours dans des scènes de sexe explicites tournées par caméra, avec une mise en scène “orgie”. L’acteur aurait également retiré les protections en plastique recouvrant le vagin des actrices avant d’imiter des scènes de sexe oral.

Toujours selon la plainte, James Franco “a tenté de créer un réseau de jeunes femmes victimes de son exploitation sexuelle personnelle et professionnelle sous prétexte d’éducation”. Les deux femmes ont déclaré avoir fait équipe après avoir été amenées à croire que cela leur permettrait de décrocher des rôles dans les films de la star.

L’acteur a nié les allégations lors d’une apparition dans l’émission Le spectacle tardif par Stephen Colbert. “Dans ma vie, je suis fier d’assumer la responsabilité de ce que j’ai fait. Je dois le faire pour maintenir mon bien-être. Je le fais chaque fois qu’il y a quelque chose de mal à faire. Changé. J’essaye de le faire. », a-t-il assuré., avant d’ajouter:« Les propos que j’ai entendus ne sont pas vrais. James Franco a alors dit: «S’il y a compensation à faire, je le ferai. Je suis ici pour écouter, apprendre et changer de perspective ».

READ  souffrait d'Alzheimer depuis plusieurs années

Juliette Deforest

"Évangéliste de télévision. Communicateur sans excuse. Fanatique de bacon primé. Accro de la nourriture en général."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer