Actualité à la Une

«Je n’aurais pas changé juste pour donner une image qui n’était pas la mienne», dit Angélique

Angélique ne vaudra pas les portes de la finale de “Koh-Lanta” – © Laurent Vu / ALP / TF1

  • TF1 a diffusé la demi-finale de Koh-Lanta: les 4 terres.
  • Alors qu’elle croyait être en sécurité grâce à son alliance, Angélique a été éliminée du trio de garçons restant.
  • Le candidat se confie 20 minutes sur les aventures de cet épisode et fait le bilan de son aventure.

Sa présence en demi-finale de Koh-Lanta presque un miracle. Mais Angélique a pu compter sur une bonne étoile nommée Lola pour conclure son aventure aux portes de la course d’orientation. Le duo, qui n’a pas toujours fait l’unanimité sur le terrain ou parmi les téléspectateurs, a signé sa défaite après une mauvaise décision lors du test de confort du treizième épisode diffusé vendredi sur
TF1. Pour 20 minutes, Angélique fait le point sur son parcours.

Lorsque Denis Brogniart prend le troisième tour de scrutin sous votre nom, vous dites «OK…» À quoi pensiez-vous à l’époque?

Je me suis dit “ça y est, je sors. C’est la fin de mon aventure. C’est une bonne stratégie pour les gars et le plus drôle c’est qu’on en parlait avec Denis juste avant [Brogniart] et nous rions. En fin de compte, nous sommes ridicules car ils étaient très stratégiques.

Est-ce quelque chose que vous n’avez vraiment pas vu venir?

Nous avions baissé la garde, nous avions la foi mais à l’intérieur Koh-Lanta, ne fais pas confiance. Je le savais. La seule en qui j’avais confiance était Lola. Après le confort que j’avais acquis, j’ai été apaisé et j’ai baissé mes armes sur des stratégies.

Parlons de cette prouesse au test de tir à l’arc… En fait, vous savez viser et vous l’avez caché à tout le monde?

Je savais qu’ils me le diraient mais pas du tout (des rires)! Je n’avais jamais tiré sur un tir à l’arc, je ne comprenais pas. Je n’ai pas joué de rôle, j’ai été vraiment surpris par cette flèche qui allait au centre du cercle et ça se voit.

Avec Lola, vous aviez deux conforts. Cela change-t-il vraiment la donne à long terme?

Le confort est vraiment bon pour le moral. Le simple fait de quitter l’île, quel que soit le confort, fait du bien. En perdre est psychologiquement très difficile. Ça fait vraiment mal d’entendre quelqu’un parler de son confort. Cela nous donne encore plus d’appétit, c’est horrible.

Nous avons vu plusieurs candidats dire que vous vous laissez vivre, que vous ne participez pas à la vie du camp. Est-ce aussi votre impression?

Totalement. J’avoue que j’y suis allé Koh-Lanta sans l’esprit aventureux. J’habite mes 20 m2 à Paris, je n’ai pas pratiqué l’allumage des feux. Il est vrai que le bois n’est pas ce que j’ai préféré. Après avoir aimé cuisiner, c’est pour ça que je me plains contre Alix. Par contre, pour chercher du bois et aller en forêt, je ne l’ai pas fait. Je suis comme ça et je n’aurais pas changé rien que pour donner une image qui n’était pas la mienne. Cela peut être très odieux, mais je n’aurais pas inventé toute ma vie pour aller chercher du bois juste pour la photo.

Quelle a été votre réaction au premier jour de l’aventure lorsque vous avez appris que vous faisiez partie de l’équipe du Nord alors que vous viviez à Paris?

Maintenant je suis parisienne mais je suis du sud donc c’était vraiment drôle, je me demandais ce qui se passait, ça remettait en question toute mon identité (des rires). J’étais avec les Nordiques avec la chip house, les corons, mais au final j’ai adoré mon équipe du nord. Je les ai parcourus un peu.



213

Actions

READ  Filmé en train de fouetter son minou, il écope de 4 mois de prison

Alphonse Dumont

"Ninja de bière certifié. Aficionado maléfique de la culture pop. Evangéliste de la télévision."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer