Sport

Jean-Michel Aulas, le président de l’OL, a proposé une réduction de 25% de ses salaires les plus élevés

Au printemps dernier, lorsque le championnat a été interrompu, les discussions avec les joueurs ont échoué et seuls les dirigeants de l’Olympique Lyonnais, adoptant une position commune, avaient renoncé à une partie importante de leurs revenus, dont le président, afin de desserrer les contraintes économiques liées à la pandémie de Covid-19.

Le président Jean-Michel Aulas a révélé mercredi lors d’une conférence de presse téléphonique liée aux résultats économiques de l’OL qu’il a récemment rencontré à nouveau des joueurs pour leur proposer des offres très flexibles. «Nous leur avons proposé d’intervenir sur la réduction au-dessus du SMIC que nous avons fixé à 50 000 € par mois, ce qui permet aux jeunes de ne pas voir leurs revenus baisser., détaille JMA. Au-dessus de cette barre de 50 000 euros, la réduction que nous proposons est significative, de l’ordre de 25%. Ce seraient donc les salaires les plus élevés les plus touchés, en valeur absolue. “

Récompenses ou actions en retour

En échange de cet effort provisoire (jusqu’à la fin de la saison), et comme cette mesure est très difficile à mettre en œuvre, les dirigeants rhodaniens ont offert aux joueurs l’opportunité de récupérer tout ou partie de l’effort qui aurait été fait en fonction des résultats. , grâce à un système de bonus. “Il n’y avait pas d’enthousiasme délirant, mais au moins cela nous a permis de soulever la question et je remercie les joueurs et leurs représentants d’avoir joué le jeu en termes d’écoute”, continue Aulas.

Le président lyonnais a également d’autres idées, capables de convaincre son groupe: «Le club étant coté en bourse, on peut également imaginer que l’action reprendra très rapidement une fois la pandémie terminée. J’ai donc proposé une seconde astuce à ceux qui le souhaiteraient: pouvoir acquérir à hauteur de l’épargne salariale réalisée en actions au cours de la journée, en imaginant pouvoir bénéficier d’un bon investissement en cas de rebond., explique le chef. Ce serait une grande solidarité entre le sportif, l’économie et tous les salariés du Groupe. Nous sommes cependant satisfaits de l’écoute que les joueurs nous ont accordée et maintenant nous espérons voir l’une ou l’autre des solutions réussies, ce qui nous permettrait d’optimiser notre masse salariale. “

READ  Giro: l'Italien Filippo Ganna remporte la première étape - Giro

Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer