Actualité à la Une

“J’espère que Paris n’a pas” choisi “son calendrier”, prévient Lyon

Quelques heures après l’annonce du report du choc de D1 féminin entre l’OL et le PSG, initialement prévu samedi, l’absence d’accord est du côté de Lyon. Vincent Ponsot, directeur général du football, s’interroge sur l’attitude du club parisien.

La nouvelle est tombée aux heures de grande écoute: le choc de la femme D1 entre l’OL et le PSG, initialement prévu pour samedi, est reporté. La faute en revient à quatre cas de coronavirus détectés côté parisien, dont trois parmi les joueurs (Sandy Baltimore en fait partie). Un timing serré qui remet en cause Lyon. S’il souhaite un “prompt rétablissement” aux personnes touchées, Vincent Ponsot se dit “déçu” par l’attitude de Paris.

«Nous sommes un peu déçus du manque de transparence du PSG alors que nous apprenons aujourd’hui via son compte Twitter qu’il a pu tester depuis jeudi, alors que nous n’étions pas informés, en tant qu’organisateur, qu’en fin d’après-midi de la situation et que L’entraîneur du PSG a déclaré ce jour-là dans l’après-midi qu’il avait tout son groupe. Nous sommes également surpris par le procédé utilisé “, souligne le directeur général de l’OL dans un communiqué du club”.

“Certains joueurs ne comprennent pas”

Selon la FFF, un match est reporté, dans le cas où un club identifie 4 cas positifs de Covid-19 au sein de son staff, ce qui a priori n’est heureusement pas le cas du PSG. il semble que le PSG se soit emparé de l’ARS obtenir, par la mise en quarantaine de l’équipe, le report du match. Il ne me semble pas que le Paris Saint Germain ou aucun club d’ailleurs ait saisi l’Agence Régionale de Santé pour obtenir un report même en début d’année il y a eu plusieurs cas de COVID. J’espère juste que le PSG n’a pas utilisé cette agence pour “choisir” son programme “, s’interroge Vincent Ponsot.

READ  L’histoire complète de Georges Malbrount, Panama Papers, Arabie Saoudite et GWA

Le leader lyonnais souligne également que “certains joueurs ne comprennent pas et remettent en question les différentes procédures”, soulignant l’enchaînement prévu entre ce choc et les huitièmes de finale de Ligue des champions contre Brondby mercredi. Pour le moment, le groupe parisien est placé à l’isolement pendant sept jours.

Alphonse Dumont

"Ninja de bière certifié. Aficionado maléfique de la culture pop. Evangéliste de la télévision."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer