divertissement

“Koh-Lanta”: “Bertrand-Kamal m’a dit: je serai là en finale”, raconte Denis Brogniart

«C’est une personne extraordinaire! “Au lendemain de la mort de Bertrand-Kamal, Denis Brogniart parle encore dans le présent de ce candidat emblématique de la nouvelle saison de” Koh-Lanta “, brisé par un cancer. Samedi dernier, il est retourné à son chevet à l’hôpital de Dijon. ému, l’animateur de TF1 nous raconte la relation qui les lie à jamais, mais évoque aussi «mourir de rire» des imitations de «Beka» qui répète des scènes de «Koh-Lanta».

Après l’annonce de la mort de Bertrand-Kamal, vous avez tweeté que vous étiez “dévasté” …

DENIS BROGNIART. C’était un gars du calibre des grands de “Koh-Lanta”: avec du charisme, des relations interpersonnelles, de l’humour, du potentiel physique, une capacité d’adaptation … Il n’y en a pas cinquante. Comme lui. Il avait aussi une forme de tolérance, avec sa double culture. Son père est marocain, sa mère bourguignonne. Sa sœur est catholique, il est musulman. Ce garçon était déjà très aimant quand il était en bonne santé. Alors le jour où j’ai appris son cancer, l’un des plus terribles, m’a complètement excité.

Au point de créer une relation très forte …

Je n’ai jamais vécu cela avec un autre aventurier. Pendant cinq mois, nous avons une relation quotidienne. Même bisexuel ou tri-quotidien avec sa mère et son père, des gens incroyables. Beka s’approcha. Il est le seul candidat à être venu me voir. Quand vous êtes nu, vous avez peur de partir et vous devez vous battre, vous abandonnez plus. Moi aussi, en tout cas. Il m’a appelé grand frère ou oncle. Je l’ai vu pour la dernière fois samedi et il ne m’a pas lâché la main. Rien que d’y penser, ça pour moi … Et quand je suis parti, il m’a dit: “Ne t’inquiète pas, je serai là en finale”.

READ  Joey Starr et 20 autres artistes interprètent "Liberty" de Paul Eluard

Aurions-nous pu nous attendre à une telle fin?

S’il avait fait quoi que ce soit pour le cacher, il souffrait terriblement. Mais nous avons essayé de le chouchouter pour qu’il puisse continuer à espérer. Jusqu’à ses derniers examens, il y croyait. Il avait l’esprit juste, le courage et la dignité. Nous voulions tellement qu’il faisait partie des 10% des gens qui sont sortis de cette merde. Indépendamment de son traitement à l’hôpital de Dijon, il a été extrêmement soigné par le centre Gustave Roussy de Villejuif (94), avec une étude de son génome et des analyses effectuées aux États-Unis. Il a également bénéficié d’un traitement expérimental qui, sans doute, lui a permis de vivre un peu plus longtemps. Son histoire me touche tellement. J’ai perdu mon père quand j’étais jeune à cause d’un cancer. Et je suis sponsor de l’ARC Cancer Foundation.

Avez-vous pu regarder les deux premiers épisodes?

Le premier, oui. Il l’avait déjà vu en avant-première, de chez lui. Nous avons organisé une vidéoconférence cet été avec tous les candidats. Il s’était même déguisé, avec deux lignes noires sur ses joues et son bandana vert. Il a dit aux autres: “Ne parlons pas de ma maladie, amusons-nous.” Pendant cette nuit-là, il n’était pas bien et a regardé les photos trois fois. Cependant, vendredi dernier, il n’a pas pu voir le deuxième épisode. Il n’avait plus la force.

Envisagez-vous de modifier des séquences ou d’apporter des modifications à l’écran?

Non. J’ai toujours dit à son père: “Même s’il part, il n’y a pas d’image qui sera changée.” Pas une. Sa carrière est tellement exceptionnelle. Le Bertrand-Kamal que voient les spectateurs, c’est lui. Au fil des épisodes, nous découvrirons son sens de la camaraderie et de la compétition. Il y a Claude (NDLR: le participant emblématique de la saison dernière) dans ce gars. Il avait tout. Bertrand-Kamal m’a également dit que quoi qu’il arrive, il voulait que “Koh-Lanta” continue.

READ  Qui est vraiment Jalil Lespert cet homme qui la rend folle comme jamais auparavant

VIDÉO. Koh-Lanta: mort de Bertrand-Kamal, aventurier de la saison 2020

Sûrement, “Koh-Lanta” n’est pas un spectacle comme les autres …

On a vécu plein d’émotions, mais pas celle du décès d’un candidat en pleine diffusion d’une saison. “Koh-Lanta” est une photographie de la vie. Avec ses joies et ses peines. Là, nous sommes détruits par le cancer. Comme cela arrive à des milliers de familles dévastées par la maladie. Mais le cancer de Bertrand-Kamal sera utile. Je suis sûr que ce sera utile. D’autant que les associations sont touchées par la baisse des dons liés à Covid. Je voudrais lancer un “Cancerothon”, comme cela arrive pour le Téléthon.

Qu’est-ce qui a changé cette épreuve en vous?

Je suis hypocondriaque par nature. Maintenant, cela m’a rendu encore plus conscient du concept de “carpe diem”, de la nécessité d’exploiter les moments présents. Lorsque le corps commence à mal tourner, cela devient terrible. Que vous soyez candidat à “Koh-Lanta”, chanteur à succès ou président de la République, il en va de même pour tout le monde.

Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer