Actualité à la Une

La Belgique a interdit les voyages transfrontaliers non essentiels depuis mercredi

La Belgique intensifie ses mesures restrictives. Le vendredi 22 janvier, il a décidé d’interdire les voyages “non essentiels” à destination et en provenance de son territoire du mercredi au 1er mars. “Nous ne construirons pas de mur autour de la Belgique, nous pouvons aller dans d’autres pays mais uniquement pour des raisons essentielles”Le Premier ministre Alexander De Croo l’a dit aux heures de grande écoute. Le dirigeant libéral flamand a pris la parole lors d’une conférence de presse après une réunion du gouvernement, qui a impliqué les chefs des dirigeants régionaux, pour faire le point sur l’épidémie.

“La situation s’est stabilisée ces dernières semaines”, environ 2000 nouvelles infections à Covid-19 par jour, mais “le danger n’a pas disparu”, Il a dit. Alexander De Croo a identifié des variantes du virus “nettement plus contagieux” en circulation en Europe. D’où le besoin “construire des bastions, des lignes de défense”. À partir de lundi, les voyageurs du Royaume-Uni, d’Afrique du Sud et d’Amérique du Sud (trois zones géographiques où une variante différente est apparue) devront observer une quarantaine de dix jours à leur arrivée en Belgique, avec deux tests obligatoires le premier et le septième jour.

Pour les autres étrangers voyageant pour affaires, deux tests négatifs doivent être produits, l’un effectué au départ dans le pays d’origine, l’autre à l’arrivée, a ajouté le Premier ministre.

Les Belges ne peuvent quitter les frontières que pour des raisons impérieuses (exercice de la coparentalité, traitement médical, raisons professionnelles justifiées). Ils sont interdits “voyager pour le plaisir ou pour le plaisir, il y aura des contrôles aux frontières avec des amendes”l’ancien Premier ministre Elio Di Rupo, président de la région wallonne, a déclaré à la chaîne de télévision RTBF. Les frontaliers, cependant, ne sont pas concernés.

READ  Le Royaume-Uni se prépare pour une campagne de vaccination "historique"

En interdisant les voyages non essentiels à l’étranger (y compris dans l’espace Schengen de libre circulation), la Belgique joue un rôle de premier plan par rapport aux recommandations de l’UE. Jeudi soir, à l’issue du sommet des sommets des vingt-sept, l’Union européenne avait demandé d’éviter les voyages d’agrément face à une situation sanitaire considérée “très sérieux”.

Alphonse Dumont

"Ninja de bière certifié. Aficionado maléfique de la culture pop. Evangéliste de la télévision."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer