Économie

La Bourse de Paris est prête à reculer dans le flou des élections américaines

La Bourse de Paris s’apprêtait à prendre sa retraite mercredi alors qu’elle s’ouvrait en plein suspense autour de l’élection présidentielle américaine, marquée par une première déclaration de victoire du président Trump au tour.

Le contrat à terme phare du CAC 40 a reculé de 0,42% environ 40 minutes avant l’ouverture.

Du côté américain, les indices à terme ont évolué sans ordre particulier, tandis que la Bourse de Tokyo a clôturé avec un fort gain de 1,72%.

Il y a encore une incertitude totale sur le vainqueur de l’élection présidentielle américaine, le vote est très serré dans certains États clés.

“Les traders craignaient qu’il n’y ait pas de gagnant clair aujourd’hui, cela semble être ce qui se passe”, note David Madden, analyste chez CMC Markets UK.

Les indices européens avaient fortement augmenté la veille, notamment en prévision d’une grande victoire pour Joe Biden, partisan d’un plan de relance économique massif. L’indice CAC 40 a gagné plus de 2% lors des deux sessions précédentes.

«Les experts politiques examinent les États stratégiques du Michigan, de la Pennsylvanie et du Wisconsin. Nous ne connaîtrons peut-être pas les résultats pendant un jour ou deux», ajoute Madden.

La journée s’annonce volatile sur les marchés, d’autant plus que les premières fléchettes ont été bientôt lancées par l’actuel locataire de la Maison Blanche.

Donald Trump a accusé mercredi son rival démocrate Joe Biden d’avoir tenté de «voler» l’élection, sans aucune preuve tangible pour la soutenir.

Le sort du Sénat est également incertain, désormais contrôlé par les républicains et très stratégique pour la mise en œuvre du programme de la prochaine administration.

READ  confrontation entre Bercy et Matignon

PARMI LES VALEURS À SUIVRE MERCREDI

L’assureur Axa a annoncé mardi qu’il anticipait un «impact limité» de la deuxième vague d’emprisonnement mais, en revanche, il réintégrerait un milliard d’euros dans sa filiale de réassurance XL, entre autres après les pertes exceptionnelles liées à Covid- 19 cette année.

Le Crédit Agricole, qui a réussi à préserver ses marges au troisième trimestre, a demandé à ne pas «abandonner» et à renforcer les mesures de préservation de la santé financière de ses clients.

alb / pn / nth

Thierry Dufour

"Amoureux de la nourriture. Défenseur de l'alcool. Solutionneur de problèmes. Expert en café. Maven d'Internet pour les hipsters."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer