Economy

La Bourse de Paris vers une ouverture à la hausse

La Bourse de Paris devrait augmenter de 0,38% à l’ouverture à Paris au lendemain d’une forte baisse, centrée sur une série d’indicateurs à publier peu après l’ouverture de la séance.

Le contrat à terme du CAC 40 a pris 0,38% environ 30 minutes après l’ouverture.

«L’Europe est prête pour un rebond» à l’ouverture, a déclaré David Madden, analyste de marché pour CMC Markets UK.

Vendredi matin, les investisseurs ont ciblé la publication de données sur l’industrie manufacturière de la zone euro, pour donner des indications sur la reprise économique après la première vague de Covid-19 et sur la pleine reprise des cas de contagion sur le continent.

La France a enregistré 4771 nouveaux Covid-19 au cours des dernières 24 heures, contre 3776 mercredi, soit une augmentation sans précédent depuis mai, selon les données publiées jeudi soir par Santé publique France.

L’indice de Paris a fortement chuté jeudi, perdant 1,33% en raison du ton prudent de la banque centrale américaine (Fed) sur l’économie américaine.

Mais très vite, les investisseurs ont éclipsé cette peur: Wall Street a pour sa part terminé jeudi et a offert au Nasdaq un nouveau record.

Quant à l’emploi, qui est étroitement surveillé aux États-Unis, les inscriptions hebdomadaires au chômage ont rebondi la semaine dernière à plus d’un million.

De sombres statistiques économiques continuent de se multiplier dans le monde. Selon la Banque mondiale, Covid-19 aurait entraîné 100 millions de personnes dans l’extrême pauvreté.

Les dernières annonces font état d’un effondrement du PIB péruvien de 30,2% au deuxième trimestre et d’une contraction du PIB argentin de 12,9% au premier semestre, par rapport à la même période en 2019.

READ  Wall Street en plein désarroi après les annonces de la Fed

Rarement bonnes nouvelles sur le front des indicateurs Vendredi, les ventes au détail au Royaume-Uni ont augmenté en juillet (+ 3,6%), dépassant le niveau d’avant la pandémie.

VALEURS À SUIVRE

LAGARDERE: le fonds activiste Amber Capital a formellement demandé au groupe, dont il est le deuxième actionnaire, de convoquer une assemblée générale. Il souhaite remplacer trois membres du conseil de surveillance, dont l’ancien patron de la SNCF Guillaume Pepy, selon une lettre consultée jeudi par l’AFP.

alb / soe / zl

Juliette Deforest

"Évangéliste de télévision. Communicateur sans excuse. Fanatique de bacon primé. Accro de la nourriture en général."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer