Sport

La France offre une lente victoire contre la Suède

La France, allant battre la Suède (1-0), et le Portugal, facile vainqueur de la Croatie (4-1), ont pris trois précieux points, samedi 5 septembre, dans le “groupe de la mort” du 2est Ligue des Nations de l’UEFA.

Les champions du monde en titre ont aligné Adrien Rabiot (Juventus), après deux ans d’absence en sélection, et le jeune Dayot Upamecano (RB Leipzig) dans une défensive centrale avec trois éléments pas trop poussés par les Suédois.

Un but de Kylian Mbappé (41est), qui s’est lancé sur le côté gauche avant de tirer de près dans un virage fermé, a rassuré l’Azzurri juste avant l’intervalle. Puis Didier Deschamps a obtenu le résultat sans procéder à une revue de l’effectif, et Antoine Griezmann s’est même offert le luxe de rater un penalty à la dernière seconde suite à une faute sur Anthony Martial, avec un tir au dessus.

Portugal maîtres du jeu

“On ne peut pas dire qu’il a joué un match brillant, mais sérieux et diligent”, a résumé le sélectionneur Didier Deschamps, sauvé par “Clignote” de Mbappé et pressage tout-terrain de “Radiant” N’Golo Kanté.

Article réservé à nos membres Lire aussi Avec Didier Deschamps, changement de continuité en équipe de France

Dans l’autre choc de ce groupe 3, le Portugal, vainqueur l’an dernier de la première édition de la Ligue des Nations, a été privé de Cristiano Ronaldo (infection au pied droit), face aux Croates sans Modric et Rakitic. Un superbe cliché de Joao Cancelo (41est), en même temps que l’incursion victorieuse de Mbappé pour les Bleus, a mis les Portugais sur les rails, puis Diogo Jota (58est), l’attaquant de Wolverhampton, a doublé la mise.

READ  Football Ligue 1 - PSG-OM: Neymar vs Alvaro, la justice pourrait tout changer!

Le score aurait été beaucoup plus lourd si les poteaux n’avaient pas sauvé le gardien croate Livakovic à trois reprises. Après tout, c’est parce que Joao Félix, 20 ans, la nouvelle petite merveille portugaise (70est) et André Silva (90est+5) ajouté à la note. Les Croates, finalistes de la dernière Coupe du monde, ont sauvé l’honneur de Petkovic (90est+1).

Angleterre à la limite

Dans les autres matches de ce soir sans trop de surprises, l’Angleterre s’est imposée in extremis contre l’Islande (1-0), l’un de leurs animaux de compagnie, dans le groupe 2, grâce à un penalty transformé. par l’excellent Raheem Sterling (90est+1). Les Islandais auraient pu égaliser peu de temps après, même sur place, mais Birkir Bjarnason s’est renversé. Ils avaient éliminé prématurément les Lions anglais en huitièmes de finale de l’Euro 2016 en France.

Toujours dans le Groupe 2, la Belgique a réussi ce retour international avec aisance et a facilement battu le Danemark (2-0) grâce à un but du Lyonnais Jason Denayer (9est), le premier pour les Red Devils, puis un autre pour Dries Mertens (77est), l’attaquant de Naples.

Enfin, deux surprises relatives sont survenues en Ligue C: le modeste Luxembourg, en cours, a continué à s’imposer en Azerbaïdjan (2-1), tandis que la Macédoine du Nord a battu l’Arménie (2-1). 55 pays sont impliqués dans cette deuxième Société des Nations.

Ligue des Nations: le programme des Bleus

Le monde avec l’AFP

Cunégonde Lestrange

"Gourou de Twitter. Écrivain en herbe. Fauteur de troubles typique. Entrepreneur. Étudiant hipster."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer