Économie

La marque de restaurant Flunch demande à être mise sous protection

La marque française de restauration Flunch, qui compte 227 restaurants, a sollicité une procédure de sauvegarde “Faire face aux difficultés majeures liées à la crise sanitaire”, a annoncé mercredi 27 janvier dans un communiqué.

Une audition se tiendra le vendredi 29 janvier au tribunal de commerce de Lille, qui examinera l’ouverture de la procédure de sauvegarde. Ce “Elle doit permettre à l’entreprise de se donner du temps en termes de cash-flow en attendant la reprise de l’activité commerciale, dont la date est encore incertaine, et de poursuivre son plan de transformation”, souligne le communiqué de presse.

Sur près de 5000 collaborateurs, “Un maximum de 1 300 postes devraient être affectés” du projet de “Redimensionner” le parc des restaurants de la marque, à partir duquel une soixantaine de bars pourraient démarrer, “Avec la possibilité d’ouvrir un plan de protection de l’emploi, après consultation des représentants du personnel”, a déclaré la société appartenant au groupe Mulliez dans un communiqué de presse.

“Nous ne nous attendions pas à un plan de cette ampleur”

Ces restaurants seront “Offert à l’acquisition, principalement aux employés de la marque et aux affiliés actuels”, puis dans un second temps à d’autres professionnels de la restauration, a précisé un porte-parole de l’Agence France-Presse (AFP). “L’idée est de développer un projet pour transformer l’entreprise”, qui se concentrera à nouveau sur ses usines les mieux positionnées et les moins déficitaires en raison de la pandémie de Covid-19, afin de redémarrer dans une situation financière plus favorable, quand les restaurants peuvent rouvrir.

L’option de mettre en œuvre un plan de protection de l’emploi ne serait envisagée que pour certains employés du restaurant qui ne seraient pas la cible d’une acquisition et “fonctions de support”, à savoir les employés du siège, a déclaré le porte-parole.

READ  l'autorité française de la concurrence sanctionne Novartis, Roche et Genentech

Durement touchée par la crise sanitaire, la marque a vu son chiffre d’affaires baisser de près de 212 millions d’euros (- 57%) en 2020, pour 161 restaurants en propre en France. Sur les 227 restaurants Flunch de la marque, 66 sont des franchisés et ne sont pas concernés par ce projet, a ajouté le porte-parole.

“Nous ne nous attendions pas à un plan de cette ampleurGrégory Dubois, délégué syndical central de la CFDT, a déclaré à l’AFP. Soixante restaurants sont encore immenses. “

Article réservé à nos membres Lire aussi Les Mulliez reprennent leurs marques

Le monde avec l’AFP

Thierry Dufour

"Amoureux de la nourriture. Défenseur de l'alcool. Solutionneur de problèmes. Expert en café. Maven d'Internet pour les hipsters."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer