Économie

La ruée vers les métaux stratégiques, une question de souveraineté

ARRÊTÉ – Le nickel, le lithium, le cobalt, les terres rares sont déjà le «pétrole» de la transition écologique. Éviter les pénuries est essentiel pour l’Europe, dépendante de la Chine ou de l’Afrique.

Une épidémie. Certains experts n’hésitent pas à nuancer la hausse de prix, observée sur plusieurs mois, de nombreux minéraux et métaux. C’est le cas du lithium, dont le prix, de plus de 12 000 dollars la tonne, a doublé depuis novembre. Ou le cobalt – plus de 52 000 $ la tonne – qui a pris 50%. Le nickel ne fait pas exception. La reprise des économies chinoise et asiatique explique ces mouvements. Mais à long terme, les investisseurs et les analystes sont convaincus que cette tendance haussière se poursuivra. Car le cuivre, le cobalt, le nickel, le lithium, le graphite et l’aluminium sont six métaux essentiels pour la fabrication de batteries, de moteurs ou de carrosseries de véhicules électriques. “La concurrence pour les approvisionnements à long terme est plus féroce que jamais“, Regardez le site mining.com.

D’autres métaux aux noms parfois exotiques, sélénium, gallium ou indium, sont très recherchés car indispensables à la fabrication des panneaux.

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 85% à découvrir.

Abonnement: 1 € le premier mois

Il peut être annulé à tout moment

Déjà enregistré?
Accéder

READ  Voici 7 raisons de ne pas courir dans la voiture électrique

Thierry Dufour

"Amoureux de la nourriture. Défenseur de l'alcool. Solutionneur de problèmes. Expert en café. Maven d'Internet pour les hipsters."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer