Actualité à la Une

L’ancien candidat à la présidentielle François Asselineau accusé de «harcèlement sexuel» et «d’agression sexuelle»

Le président de l’Union populaire républicaine (UPR), François Asselineau, il a été inculpé de «harcèlement moral», «harcèlement sexuel», «agression sexuelle par une personne autorisée» et «intimidation d’une victime», a appris France Télévision vendredi 5 février d’une source judiciaire. L’ancien candidat à la présidentielle de 2017 a été placé sous contrôle judiciaire.

François Asselineau a été arrêté et entendu par la police mercredi 3 février, dans le cadre d’une enquête préliminaire ouverte en mai 2020. Deux plaintes ont été déposées contre lui par deux victimes présumées et anciens employés de l’UPR, l’une dans l’Allier, l’autre à Paris . Un ancien cadre a également fait rapport au procureur.

Ces allégations révélées par publication (article pour les abonnés) étaient donc qualifiés de “calomnie” par le président du parti. Le chef de l’Union républicaine populaire “a toujours fermement nié ces allégations qui, pour la plupart, suggèrent des faits qui se seraient produits avant même qu’ils ne soient supposés”, a ajouté son entourage à France Télévisions ce mercredi 3 février.

READ  Fin de série pour Nantes, vainqueur à Angers en Ligue 1 pour la première d'Antoine Kombouaré

Alphonse Dumont

"Ninja de bière certifié. Aficionado maléfique de la culture pop. Evangéliste de la télévision."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer