Science

L’astrophysicien François Forget attend des images “inédites” de la descente

“Dans les jours à venir, nous téléchargerons des images en couleurs et en particulier, quelque chose de nouveau, les vidéos qui ont été prises lors de la descente”François Forget, astrophysicien, planétologue et directeur de recherche au CNRS s’est réjoui vendredi 19 février sur franceinfo de la réussite du robot Perseverance de la NASA jeudi soir dans sa dangereuse manœuvre d’atterrissage sur Mars. Les images devraient être dévoilées lundi par la NASA.

franceinfo: Vous êtes-vous remis de vos émotions?

François Forget: C’était un grand stress, un grand suspense, car il faut savoir qu’il est très difficile d’atterrir sur Mars, tout simplement. Les Américains le font assez systématiquement. Est magnifique. Et en Europe, pour vous dire, j’ai travaillé sur deux missions ratées. Ils ont essayé d’atterrir et ont échoué. Je suis donc bien placé pour savoir que c’est très difficile et je suis également très content de la mission scientifique. Et puis, humainement parlant, pour toutes nos équipes de France, Toulouse, Meudon, Guyancourt, Yvelines, c’est un grand soulagement. Le but est de trouver des traces de vie sur Mars.

Quand les premières indications seront-elles envoyées?

Est en cours. Nous savons déjà où nous avons atterri. Nous sommes vraiment bien placés, à environ deux kilomètres du bord d’un delta. On voit un delta avec des sédiments, une mini Camargue. Les données ont été diffusées ce soir. Ils ne sont pas encore visibles, notamment via l’orbiteur de gaz Trace, le satellite de l’Agence spatiale européenne dont nous avons affaire. Dans les jours à venir, nous mettrons en ligne des images couleur et en particulier, quelque chose de nouveau qui nous émerveillera tous, les vidéos qui ont été prises lors de la descente. Il y avait des caméras partout. Il y avait aussi un microphone qui fonctionnait, donc nous avons enregistré le son. La NASA doit tenir une conférence de presse lundi soir, où elle présentera ce genre de spectacle hollywoodien avec un montage de toutes ces images. Ce sera vraiment sans précédent. Je pense que ce sera vraiment impressionnant. On en parle souvent, on voit souvent des images générées par ordinateur et là, on va vraiment voir le film de débarquement.

READ  Un article absurde - accepté pour publication! - déclare qu'il y a un trou noir au centre de la Terre

Quelle sera la mission de l’outil français Supercam, qui équipe le rover?

Je pense que les tests sont en cours aujourd’hui, mais ils ne commenceront pas à fonctionner tout de suite. Le mois prochain sera consacré à de nombreux tests. Il y a un petit hélicoptère, une sorte de drone qui est actuellement coincé sous le ventre et qui va être déposé. Il y aura un autre mois où nous testerons cet hélicoptère et ensuite la Supercam sera vraiment utilisée. Nous commencerons des études scientifiques. Supercam est un ensemble d’outils, pas un outil unique, qui vous permet de caractériser les roches à distance. Nous tirons avec un laser. Analysons la lumière réfléchie et l’étincelle. Nous regardons également la nature des roches avec un spectromètre. Il est très complet et est en réalité presque plus d’un demi-instrument français.

Sommes-nous sûrs de découvrir des traces de vie?

La grande enquête est d’essayer de voir si nous pouvons détecter des traces indéniables, des traces fossiles qui nous disent que oui, il y a une forme de vie qui a commencé. Ce qui serait extraordinaire, c’est de trouver une forme de vie qui ne ressemble pas à celle de la Terre. Là, ce serait la preuve que dès qu’il y a de l’eau liquide, la vie commence, que partout autour d’autres étoiles, il doit y avoir beaucoup de planètes avec de l’eau liquide et donc là où la vie commence. D’un autre côté, si rien du tout n’est trouvé alors il sera difficile de le prouver de toute façon car cela prendra une longue enquête, cela montrera qu’au contraire, il faut quelque chose de spécial pour que la vie commence.

READ  comment l'objet le plus éloigné exploré a-t-il pris cette forme de crêpe?

Il y a des lacs et des rivières sur Mars depuis des millions d’années, et si rien ne s’est passé, ce sera très intéressant. Il est également probable qu’il y ait des étapes intermédiaires entre le non-vivant, le minéral et ensuite la vie. Sur Terre, nous n’avons pas la moindre trace de ces phases car la vie domine tout. Le vivant le plus simple que l’on puisse trouver, la bactérie la plus simple, est déjà extrêmement évolué. Peut-être trouverons-nous sur Mars des phases intermédiaires, ce qui serait également très intéressant, même si la vie n’a pas commencé complètement telle que nous la voyons.

Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer