Actualité à la Une

Le Bara remercie Benzema! – Briefing des joueurs et NOTES (Atletico 1-1 Real) – Football

Lors de la 26e journée de la Liga, l’Atletico a été accroché par le Real (1-1) dans les dernières minutes du match. Le suspense reste dans le championnat espagnol.

Karim Benzema a déchiré l’égalisation du Real.

Vainqueur d’Osasuna (0-2) samedi, le FC Barcelone avait mis ses deux concurrents sous pression dans la course au titre. Résultat, ce sont les Blaugrana qui réalisent la bonne opération du jour!

En effet, le derby madrilène s’est terminé sur un match nul entre l’Atletico et le Real (1-1) ce dimanche.

Vrai boosté en première période

Un résultat plutôt heureux pour les hommes de Zindine Zidane, dominés, parfois touffus voire surclassés dans le match en première période! Oui, l’Atletico sait bien jouer et presse très fort.

Mais profitez de la moindre erreur, comme la mauvaise anticipation de Nacho qui a permis à Llorente de lancer Suarez (1-0, 15e), plein de sang-froid dans le duel contre Courtois! On pensait voir une réaction des invités mais le Real nous a paru techniquement limité et surtout trop lent dans la circulation du ballon. L’Atletico en profite pour enchanter d’étonnantes séquences de possession, donnant presque l’impression de marcher.

Benzema inefficace donc sauveur

Mais attention, Merengue est resté dans le jeu et aurait pu inverser la reprise de Casemiro, repoussé avec difficulté par Oblak, ou grâce à la main de Felipe, analysée par le VAR mais non sanctionnée d’un penalty juste avant l’intervalle. Qu’il suffise de dire que Zidane a dû remobiliser ses troupes dans les vestiaires.

Mais ce sont toujours les Colchoneros qui ont eu les meilleures chances, notamment avec Carrasco et Suarez, neutralisés par un excellent Courtois! Puis c’est l’autre gardien Oblak qui a brillé lorsque le Real a décidé de pousser en fin de match, face à un Benzema inefficace dans un premier temps, puis un buteur après un-deux avec Casemiro (1-1, 88e)! Le Real se débrouille bien avec ce match nul et le suspense reste en Liga!

READ  Trois gendarmes tués dans le Puy-de-Dôme lors d'une intervention pour violences conjugales

Le score du match: 6/10

En intensité, sans aucun doute, ce fut un choc pour la Liga. L’Atletico, surprenant dans les intentions, nous a montré de belles séquences que l’on s’attendait plutôt à voir côté merengue. Dommage, Real s’est réveillé un peu tard.

Les objectifs:

– Sur un ballon contre, Nacho anticipe mais arrive en retard sur Llorente. Le milieu de terrain de l’Atletico traverse la moitié de terrain adverse avant de servir Suarez derrière Varane. Avec clarté, l’Uruguayen ajuste Courtois de l’extérieur de son pied (1-0, 15 °).

– Au milieu d’une défense passive, Benzema avance droit vers la surface de l’Atletico. L’attaquant du Real cherche le doublé avec Casemiro qui le donne à la perfection. Le Français n’a plus qu’à pousser dans un filet vide, Oblak est sorti de sa cage (1-1, 88e).

REMARQUES du joueur

Maxifoot a marqué (sur 10) des commentaires pour chaque joueur.

Homme du match: Marcos Llorente (8,5 / 10)

En seconde période comme lors de sa projection vers l’avant, le milieu de terrain de l’Atletico a été physiquement impressionnant! Ce n’était pas non plus gênant avec la balle et la chaîne. Confirme Nacho, qui a vu le passant décisif pour Suarez éviter son tacle. On l’a vu faire un nouveau virage sur le côté droit en deuxième période, mais cette fois son passé n’était pas clair. Pas assez pour annuler sa correspondance standard!

ATL. MADRID :

A venir: Découvrez les notes et commentaires sur les joueurs ATL. MADRID, mis à jour dans quelques instants …

REAL MADRID :

Thibaut Courtois (7,5): Après une telle performance, le Belge pourrait avoir la reconnaissance qu’il réclame dans son pays natal. Car si le Real démarre avec un point, c’est principalement parce que son gardien a empêché le break goal en intervenant contre Carrasco et Suarez.

READ  Opération anti-migrants dans les Pyrénées: un bureau spécial saisi pour enquêter sur la Génération Identitaire

Lucas Vzquez (3): c’est vrai, l’Espagnol n’est pas une formation. Carrasco le savait bien et en a profité pour repousser chaque duel … Autant dire que l’heure de match belge lui a fait du bien. Il a fini par se libérer.

Raphal Varane (3): malheureusement pour l’international tricolore, ses supporters ont encore un argument de plus. Il hésite à entrer dans Llorente ou à suivre l’appel de Suarez. Résultat, laissez l’Uruguayen entrer dans le but. N’oublions pas non plus sa perte du ballon avant l’opportunité de Carrasco en deuxième période.

Nacho (2): Mais comment le défenseur central a-t-il pu se lancer si mal? Si Varane n’a pas bien joué, son coéquipier est l’auteur du ballon qui offrait un boulevard Llorente. Il a ensuite lutté avec l’affaire Suarez.

Ferland Mendy (5): Habituellement si actif sur le côté gauche, il a fallu 45 minutes à l’équipe pour entrer dans le match. Après une première période timide, au cours de laquelle il a perdu quelques balles à la reprise, il a finalement mis le turbo dans la moitié de terrain adverse. A son rythme réel, Correa n’arrivait plus à suivre ses montées.

Luka Modric (4): Peu d’influence sur le jeu de son équipe, le milieu de terrain croate n’a pas pris suffisamment d’initiatives. Il a longtemps souffert de l’agression de ses adversaires au milieu de terrain.

Casemiro (5): Réputé pour son agressivité, le Brésilien a longtemps dominé son propre jeu, mais il parvient tout de même à sauver son jeu, non pas sur la reprise d’Oblak, mais sur le joli doublé décisif avec Benzema.

Toni Kroos (4,5): malgré quelques tours et passes entre les lignes de l’Atletico, le milieu de terrain allemand a eu du mal à donner le rythme. Il a également perdu plusieurs ballons dans la construction. Il faut dire qu’en face, Llorente et Koke avaient plus de jambes.

Rodrygo (2): discret, parfois même transparent… Hermoso n’a eu aucun problème à le neutraliser. Remplacez le 60e par Vinicius Junior (pas), plus entreprenant et auteur d’un magnifique passage de l’extérieur du pied qui aurait mérité une meilleure arrivée de Benzema.

READ  la classe politique oscille entre la stupéfaction et l'exaspération

Karim Benzema (5): l’attaquant français s’était remis d’une blessure et se sentait. Il a été inefficace à plusieurs reprises. On pourrait aussi parler de maladresse dans certaines situations. Heureusement, il a finalement trouvé la faille. Pour sa défense, il était souvent seul et dans la douleur, d’où ses enjeux très faibles.

Marco Asensio (3): Presque aussi discret que Rodrygo, l’ailier espagnol n’a pas pu se débarrasser de Trippier. Cependant, il a fait deux bons centres pour Benzema. Remplacez le 60e par Federico Valverde (pas non), qui apportait du dynamisme et dont le coup dur inquiétait Oblak.

+ Retrouvez les résultats et le classement de la Liga espagnole sur Maxifoot

Et pour vous, qui étaient les meilleurs et les pires joueurs du jeu? Répondez dans la zone “commentaires” ci-dessous!

ATL. MADRID 1-1 REAL MADRID (mi-tps: 1-0) – ESPAGNE – Primera Division / Jour 26
Stade: Wanda Metropolitano, Madrid – Arbitre: Alejandro Hernandez, Espagne

Mais : L. Surez (15 °) pour ATL. MADRIDK. Benzema (88 °) pour REAL MADRID
Mises en garde : Y. Carrasco (64e), . Correa (72e), Joo Flix (80e), S. Savic (90 + 1e), Image de balise Marcos Llorente (90 + 2e), pour ATL. MADRIDR. Varane (68e), pour REAL MADRID

ATL. MADRID : J. CloudS. Savic, Felipe MonteiroK. Trippier, Magnifique marioBouillir. Correa (G. Kondogbia, 82e), Image de balise Marcos Llorente, T. Lemar (Doit, 57e), Y. Carrasco (Joo Flix, 64e)L. Surez

REAL MADRID : T. CourtoisR. Varane, NachoLucas Vzquez, F. MendyL. Modric, Casemiro, T. KroosRodrygo (Vincius Jnior, 60e), K. Benzema, Marco Asensio (F. Valverde, 60e)

Alphonse Dumont

"Ninja de bière certifié. Aficionado maléfique de la culture pop. Evangéliste de la télévision."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer