Actualité à la Une

Le Bayern retourne Lazio / C1 / 8 / Lazio-Bayern (1-4) / SOFOOT.com

Supérieur dans tous les domaines du jeu et bien soutenu par une garde arrière Lazio catastrophiquement, les Bavarois ont coupé la Lazio dans son antre. Et il a pris une option de boss pour se qualifier pour les quarts de finale de cette Ligue des champions.

SS Lazio 1-4 Bayern Munich

Mais: Correa (49est) pour Lazio // Lewandowski (9est), Musiala (24est), Sané (42est), Acerbi (47est CSC) pour le Bayern

Au début d’un duel, il est préférable de se battre sur un pied d’égalité. Un mousquet ne dépassera pas un bazooka. Un poignard ne s’écartera pas d’un sabre. Et la Lazio ne battra pas le Bayern Munich. Lorsque le canon bavarois gronde, il est préférable de le contrer avec des pare-chocs en acier trempé. Sauf le fichier Biancocelestialourdi par une arrière-garde désastreuse, il n’a tout simplement pas les moyens d’offrir une résistance digne au champion d’Europe en titre.

Rome, ville ouverte

Pour étirer un adversaire, le Bayern a l’avantage d’avoir un choix d’options: soit le détruire comme un rouleau compresseur, soit le rendre invisible, le monopolisant avec virtuosité. L’équipe munichoise a choisi la deuxième alternative en début de match et la Lazio, techniquement dépassée, disparaît dans le premier quart d’heure dans un sens. Des comprimés, étouffés, parfois paniqués, Lazio ils se retrouvent à courir après le score lorsque Musacchio offre une passe arrière en guise d’offre à Lewandowski. Le Polonais attrape calmement Reina et n’a qu’à marquer avec un filet vide. La Lazio commence alors enfin à arrêter de péter, et commence à agacer le Bayern, profitant des espaces que Munich laisse en profondeur.
Avec une balle tombant près de la surface, Milinković-Savić s’offre un slalom audacieux et semble être arrêté irrégulièrement par Boateng. VAR ou pas, l’arbitre ne bronche pas et l’injustice est logiquement coincée dans la gorge de Biancocelesti. Le Bayern, quant à lui, aspire à la sérénité. Au terme d’une sublime action collective initiée par Davies et relancée par Goretzka, le Wunderkind Le Bavarian Musiala double avec un tir parfaitement croisé. Ciel et Blanc ne s’en remettra pas, car sa défense continue de faire déambuler les attaquants en sifflant près des cages de Reina. Après avoir profité d’une erreur déchirante de Patric, Coman se retourne et voit son tir enchaîné dévié par le gardien espagnol. Quoi qu’il en soit: Sané a bien suivi et peut ajouter un troisième jeton pour le sien.

READ  "Chaos total", Amandine Henry charge violemment Corinne Deacon sur l'ambiance des Bleues

Patric, l’étoile de mer

Déjà naufragé, la Lazio s’enfonce un peu plus dans l’abîme lorsque Patric, à nouveau, est égaré par Sané immédiatement après la pause. L’Allemand passe à un rythme soutenu et Acerbi ne peut marquer que contre son peloton. Seulement du répit du côté de la tempête Lazio : la réduction du score de Correa, qui tombe dans les seize mètres, après avoir bénéficié d’un bon service de Luis Alberto. Puis ? Il joue, il essaie des deux côtés en imprimant la verticalité, mais les deux groupes semblent plus excités par la forme qu’autre chose. Les dés sont lancés et le Bayern n’a plus qu’à attendre un succès largement maîtrisé. La facture est raide pour Lazio qui, sauf grosse surprise au second tour en Allemagne, devra bientôt le dire Bonjour; salut à la grande Europe cette saison. SS Lazio (3-5-2): Reina – Patric (Hoedt, 53 ansest), Acerbi, Musacchio (Lulić, 31 ansest) – Lazzari, Milinković-Savić, Leiva, Escalante, 53est), Luis Alberto (Akpa Akpro, 81 ansest), Marušić – Bâtiment, Correa. Entraîneur: Simone Inzaghi.

Bayern Munich (4-2-3-1): Neuer – Sule, J. Boateng, Alaba, Davies – Kimmich, Musiala (Choupo-Moting, 90est) – Sané (Sarr, 90 ansest), Goretzka (Martinez, 63 ansest), Coman (Hernandez, 76 ansest) – Lewandowski. Entraîneur: Hans-Dieter Flick.

Par Adrien Candau

Alphonse Dumont

"Ninja de bière certifié. Aficionado maléfique de la culture pop. Evangéliste de la télévision."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer