Monde

Le cabinet McKinsey, secoué par les scandales, choisit un nouveau patron

Les quelque 650 associés du cabinet de conseil américain McKinsey, secoués par divers scandales dont celui lié à la crise des opioïdes aux États-Unis, ont choisi Bob Sternfels pour remplacer Kevin Sneader à la tête de l’entreprise.

Ce dernier n’est resté que pour une période de trois ans, contrairement à la plupart de ses prédécesseurs récents. Son passage à la tête de l’entreprise a été particulièrement marqué par des poursuites judiciaires aux États-Unis, accusant McKinsey de contribuer à la crise des opioïdes à travers ses conseils à des groupes pharmaceutiques comme Purdue Pharma, le fabricant de l’analgésique OxyContin. McKinsey a accepté début février de payer 573 millions de dollars pour régler ces poursuites.

Bois de santal en Afrique du Sud

Kevin Sneader a également fait face aux conséquences d’un scandale en Afrique du Sud lorsqu’il a signé un contrat avec le géant sud-africain de l’électricité publique Eskom en 2018. Il a initié plusieurs changements de gouvernance, dont une politique de sélection des clients plus stricte. Son remplaçant, 51 ans, est basé à San Francisco et a travaillé pour McKinsey pendant 26 ans. Bob Sternfels sera le treizième associé à la tête de l’entreprise depuis sa création en 1926.

READ  La Chine accuse les aliments surgelés importés de cas de Covid-19

Benoit Béringer

"Avocat général des médias sociaux. Féru de zombies. Geek de la télévision. Penseur. Entrepreneur. Accro à l'alcool."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer