Économie

Le combat d’Emmanuel Faber pour sauver la tête de Danone

HISTOIRE – Contesté par certains administrateurs et actionnaires, le PDG tient bon. Un conseil d’administration se réunira lundi.

Le sort de PDG de Danone c’est entre leurs mains. Les seize administrateurs du géant français de l’agroalimentaire décideront de l’avenir du premier d’entre eux, qui préside le conseil depuis décembre 2017. Emmanuel Faber quittera-t-il Danone? Restera-t-il un simple président, avec un PDG recruté en dehors du groupe? Conservera-t-il ses deux fonctions, à condition de se prévaloir des services d’un directeur général adjoint? Sera-t-il capable de ne rien retenir pour changer?

Les discussions entre les réalisateurs sont intenses dans les coulisses depuis deux semaines. Ce lundi, en fin de journée, ils discuteront du sujet pour la première fois lors d’une consultation par visioconférence. “Les putschistes compteront leurs partisans”, résume un proche du directeur général, convaincu que seule une minorité d’administrateurs souhaite son départ et qu’aucune majorité ne se dégage pour exiger la séparation des fonctions de président et de directeur général à court terme.

“Nous n’échapperons pas à cette dissociation, cependant assurez-vous

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 89% à découvrir.

Abonnement: 1 € le premier mois

Il peut être annulé à tout moment

Déjà enregistré?
Accéder

READ  La SNCF attend 750000 voyageurs pour le début des vacances de Noël

Thierry Dufour

"Amoureux de la nourriture. Défenseur de l'alcool. Solutionneur de problèmes. Expert en café. Maven d'Internet pour les hipsters."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer