Science

le décompte des nouveaux cas interrompus par un bourrage informatique

Données sur nouvelles contaminations Covid-19 ont été incomplètes et sous-estimées depuis plusieurs jours, a déclaré vendredi 6 novembre Santé publique France, ce qui complique grandement l’analyse de l’évolution de l’épidémie.

En cause: un “accident” informatique, lié à “l’énorme” quantité de tests effectués à l’heure actuelle. “Il y avait un plug” au niveau de l’AP-HP, dont les serveurs centralisent les données envoyées de tous les laboratoires en France avant de les rediriger vers Santé publique France “, et donc nous n’avons pas reçu tous les tests transmis par l’AP-HP »a expliqué un responsable d’une agence de santé lors d’un point presse en ligne.

Du 28 octobre

“Il n’y a pas de tests perdus (…) nous sommes en train de les recevoir”, a assuré Yann Le Strat, directeur du traitement et de l’analyse des données à l’agence de santé.

Cet épisode, identifié depuis le 28 octobre, “implique une sous-estimation des indicateurs basés sur des données de tests biologiques” fournis quotidiennement par l’autorité sanitaire (nombre de cas confirmés, taux d’incidence, etc.), a indiqué l’épidémiologiste Christine Campese.

“Aucun test perdu”

Il n’est donc pas possible d’interpréter les données du dernier bulletin épidémiologique hebdomadaire pour dire si le couvre-feu imposé dans plusieurs grandes villes le 17 octobre, alors l’enfermement commence à conduire à un ralentissement des nouvelles contaminations.

L’agence a jusqu’à présent signalé 326 205 nouvelles infections la semaine dernière, en hausse de 20%, alors que la croissance de la semaine précédente était de 54%, mais les chiffres seront révisés à la hausse dans les prochains jours.

Forte augmentation des hospitalisations

Pour évaluer le taux de propagation de l’épidémie (taux de reproduction), Santé publique France s’est donc appuyée sur des visites aux urgences en cas de suspicion de Covid-19 et des hospitalisations de patients positifs pour le nouveau coronavirus.

READ  La NASA veut acheter des échantillons de sol lunaire

Ces taux sont estimés à environ 1,3 pour la semaine dernière, un peu mieux que la semaine précédente (1,4) mais toujours bien au-dessus de 1, ce qui signifie que l’épidémie se développe. Les nouvelles hospitalisations et hospitalisations en réanimation sont en hausse (+ 43%), tout comme le nombre de décès (+ 45% à 2 242).

“Si la dynamique se poursuit” à ce rythme, “le nombre de nouvelles hospitalisations aura doublé en 17 jours”, tout comme le nombre d’hospitalisations en USI, a déclaré Christine Campese.

Santé publique France a également indiqué que les nouveaux tests antigéniques rapides devraient être enregistrés dans la base de données Sidep à partir du 15 novembre. Ils sont autorisés pour le dépistage ciblé (maisons de retraite médicalisées, universités, etc.) ainsi que pour le diagnostic de patients symptomatiques sans facteurs de risque (moins de 65 ans, pas de maladie chronique, etc.)

Le nombre de nouveaux cas dépasse 60 000

Le nombre de nouveaux cas de Covid-19 a dépassé la barre des 60000 au cours des dernières 24 heures en France, selon des données publiées vendredi par Santé publique France.

Le nombre de cas signalés – 60 486 – est un chiffre «minimal et non consolidé» en raison du cyberincident.

L’épidémie a tué 405 personnes à l’hôpital en 24 heures (contre 367 jeudi) et depuis mardi 423 personnes sont décédées dans des institutions médicales et sociales, y compris des maisons de retraite.

Le nombre d’hospitalisations graves continue également de croître: 4 321 patients sont actuellement hospitalisés en unité de soins intensifs (100 de plus que la veille), qui en 24 heures ont accueilli 434 nouveaux patients.

READ  Les impacts cachés de la pandémie de Covid-19

Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer