Actualité à la Une

Le fils de Roselyne Bachelot donne des nouvelles de sa mère

Qui est proche de Roselyne Bachelot est rassurant. Le ministre de la Culture de 74 ans, toujours hospitalisé après avoir été infecté par le coronavirus, continue de lutter contre la maladie. “Bonsoir à tous. Merci pour vos messages d’amitié pour une mère qui va mieux, même si elle reste très fragile”, a écrit sur son compte Facebook Pierre Bachelot, le fils du ministre. Nous devons attendre encore quelques jours pour que le danger disparaisse. Elle se bat courageusement. “Roselyne Bachelot a annoncé jeudi 25 mars sur Twitter qu’elle était traitée avec”oxygénothérapie améliorée“.
«La nouvelle que j’ai reçue en début de week-end était rassurante, a également déclaré Christophe Castaner, président du groupe La République en Marche à l’Assemblée sur BFMTV. Je sais qu’elle est accompagnée d’un point de vue médical, ce n’est pas grand-chose quel intérêt [de rentrer dans le détail des soins qu’elle reçoit], comme tous les Français, il bénéficie d’un personnel médical totalement dédié ».

Vous avez l’impression que tout votre corps se détraque

ministre du Travail Elisabeth Borne, qui a également passé plusieurs jours à l’hôpital en confiant qu’elle avait vécu une expérience «pénible» et qu’elle avait «reçu de l’oxygène à temps». La ministre, qui se dit “meilleure” même si “il faudra du temps pour récupérer une forme olympique”, a été testée positive le 14 mars. «J’avais la variante sud-africaine, qui n’est pas très présente en France. Je ne comprends pas d’où je l’ai eue, car je suis très attentif au quotidien. Je mets le gel et porte le masque en permanence et préfère toujours la visioconférence ,” elle a expliqué. “C’était effrayant. Vous avez l’impression que tout votre corps se détraque », a confié la ministre, précisant qu’elle avait« l’impression d’accumuler plusieurs maladies »et qu’elle avait« occasionnellement donné de l’oxygène ».

READ  "Respectueux", "loyal" ... des politiciens de toutes sortes rendent hommage à Marielle de Sarnez

Aujourd’hui, “je me sens affaibli. Ma capacité respiratoire n’est pas encore complètement rétablie. Pourtant, je suis une personne sportive et mène une vie saine”, souligne-t-il. “Peut-être que certaines personnes ont l’impression de répéter les mêmes messages depuis un an, mais tout le monde devrait en être conscient cette maladie est terribleSaluant les soignants “admirables pour l’attention et l’humanité”, qui sont “sur le pont depuis un an”, Elisabeth Borne a estimé que “si nous ne voulions pas respecter spontanément les gestes barrières, nous devions le faire. Du moins pour eux”. parce que “ils sont fatigués”.

La rédaction vous conseille


en savoir plus

Alphonse Dumont

"Ninja de bière certifié. Aficionado maléfique de la culture pop. Evangéliste de la télévision."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer