Monde

Le président américain Joe Biden accuse son homologue russe Vladimir Poutine d’être “un tueur”

Nouvelle étape dans la détérioration des relations entre les États-Unis et la Russie. Dans une interview diffusée le mercredi 17 mars, Joe Biden a déclaré qu’il pensait que son homologue russe était Vladimir Poutine. “Un tueur”et a promis qu’il paierait “le prix”, provoquant immédiatement l’indignation à Moscou.

“Pensez-vous qu’il est un tueur?” La question de George Stephanopoulos, journaliste de premier plan de la chaîne américaine ABC, est directe, et la réponse du président des États-Unis ne laisse aucun doute: “Oui”, a convenu dans cette interview. “Bientôt, vous verrez le prix qu’il paiera”, Il ajouta.

Il n’a pas dit s’il songeait à empoisonner l’opposant russe Alexei Navalny en août, accusé par les États-Unis de Russie. L’opposant a été emprisonné à son retour en Russie après cinq mois de convalescence en Allemagne, et Washington réclame sa libération.

Dans une première réaction d’un haut responsable russe, le président de la chambre basse du parlement et proche de Vladimir Poutine a dénoncé “hystérie due à l’impuissance”.

“Poutine est notre président et une attaque contre lui est une attaque contre notre pays”, a écrit sur son compte Telegram Vyacheslav Volodin. “Avec ses déclarations, Biden a insulté les citoyens de notre pays”, a-t-il ajouté ce qui était le numéro 2 de l’administration présidentielle russe entre 2011 et 2016.

Depuis son arrivée à la Maison Blanche en janvier, le président Biden a fait preuve d’une grande fermeté envers le maître du Kremlin, par opposition à la bienveillance souvent critiquée de son prédécesseur, Donald Trump, même du côté républicain. Le locataire du bureau ovale a cependant réitéré qu’il souhaitait pouvoir le faire “travailler” avec les Russes “quand c’est dans notre intérêt commun”, comme la prorogation de l’accord de désarmement nucléaire New Start, décidé peu après son accession au pouvoir.

READ  L'administration Trump propose un nouveau plan de relance de 916 milliards de dollars

Benoit Béringer

"Avocat général des médias sociaux. Féru de zombies. Geek de la télévision. Penseur. Entrepreneur. Accro à l'alcool."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer