divertissement

Le rappeur Medina dépose une plainte en diffamation contre la députée Aurore Bergé

Le rappeur Médine a annoncé mardi le dépôt d’une plainte devant le tribunal de Paris contre la députée LREM des Yvelines, Aurore Bergé, pour “diffamation publique d’un individu”.

L’artiste a posté une photo de la plainte sur Instagram et demande “une condamnation et des excuses publiques”. Critique l’élu pour ses propos tenus jeudi 18 février sur LCI. Interrogé sur la polémique sur la «gauche islamique», celle-ci a notamment qualifié Medina de «rappeur islamiste».

Selon le député, l’artiste qui a donné une conférence à l’École norma supérieure, “a dit que les laïcs devaient être tués” en se référant à à une chanson sortie en 2015: Don’t lay. “Est-il légitime pour une école prestigieuse comme l’ENS de donner la parole à quiconque demande un meurtre?”, A-t-il déclaré.

“C’est un de trop”, a répondu l’artiste dans une interview avec Mediapart. Le Havrais a estimé que le député voulait “attaquer une idéologie qui, bien sûr, n’est pas le (i) ien”.

Pour lui, la citation des Chosen Yvelines a été prise «hors contexte» et sa chanson fait l’éloge de la laïcité: «La chanson est une succession d’absurdités, d’oxymores. Cela correspond à un type d’écriture qui exacerbe les choses. Le but est d’exorciser la laïcité et de lui rendre ses lettres de noblesse », s’est-il défendu dans les médias en ligne.

En 2018, Medina a dû annuler deux concerts au Bataclan après avoir été la cible de personnalités politiques telles que Marine Le Pen et Brice Hortefeux. Déjà à l’époque, le rappeur était surtout accusé de complaisance avec l’islam.

READ  Quinté PMU - Prédiction de PRIX DU BOURBONNAIS (PRIX AMERIQUE RACES ZETURF QUALIF 2) déc.2020

A voir également

Juliette Deforest

"Évangéliste de télévision. Communicateur sans excuse. Fanatique de bacon primé. Accro de la nourriture en général."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer