La technologie

“Le télétravail à 100% est dangereux pour les entreprises et les salariés”

ENTREVUE

Les entreprises devront s’adapter. Premier ministre vendredi Jean Castex a annoncé une série de nouvelles restrictions afin d’éviter une forte hausse l’épidémie de coronavirus, aussi bien que utilisation accrue du télétravail, “dans toutes les entreprises où cela est possible”. Une consultation avec les partenaires sociaux devrait également être organisée lundi. Invité d’Europe 1, Benoît Serre, vice-président de l’Association nationale DRH (ANDRH), estime en tout cas que le télétravail à 100% peut avoir un impact négatif, tant sur les entreprises que sur les salariés.

En effet, le télétravail “a peu d’impact sur la production individuelle, mais très collectif, car les gens travaillent moins bien ensemble”, constate Benoît Serre, qui exprime ses réserves sur le télétravail à 100%, “dévastateur pour les personnes et les entreprises”.

“Phénomènes d’isolement social”

«Lors du télétravail du premier confinement, tout le monde a trouvé ça fantastique, mais au cours du second on a vu que ça créait des phénomènes d’isolement social, avec des gens nous appelant pour nous dire qu’ils voulaient rentrer, et cela lui a pris quelques mois pour le gouvernement pour le comprendre. permet le retour un jour par semaine“, poursuit l’invité d’Europe 1.

Mais, souligne-t-il, cet assouplissement décidé par le gouvernement début janvier «n’a pas vraiment changé» les choses, car «les entreprises le faisaient déjà». Au final, conclut-il, le télétravail total “existe à peine, sauf dans certaines professions qui s’y prêtent”

“Méfiez-vous des normes monolithiques”

Le vice-président de l’ANDRH demande au gouvernement de prendre en compte la «réalité des entreprises». Et d’insister: “Méfiez-vous des normes monolithiques qui ne correspondent pas à la réalité.”

READ  Il se fait pirater sa carte SIM et perd 17000 €

«Le télétravail à 100% est psychologiquement dangereux, c’est dangereux pour les entreprises, pour les salariés», insiste-t-il encore. “Disons qu’un jour est le minimum, deux jours est l’idéal”, conclut-il.

Cunégonde Lestrange

"Gourou de Twitter. Écrivain en herbe. Fauteur de troubles typique. Entrepreneur. Étudiant hipster."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer