Économie

Le télétravail aurait augmenté la productivité des employés de 22%

Selon les calculs de l’Institut Sapiens, cette efficacité a largement contribué à préserver plus de 200 milliards d’euros de PIB en 2020.

Le télétravail rend les employés plus efficaces. C’est ce qui ressort de l’étude publiée ce lundi par l’Institut Sapiens et mise en évidence par Le parisien. Selon le think tank, la productivité des salariés travaillant à distance a augmenté de 22% lors d’incidents d’emprisonnement.

Il y a plusieurs raisons. Parmi ceux-ci, une réduction de “ distractions et perturbations Selon les auteurs, comme les pauses café, les déjeuners prolongés, les réunions multiples ou les bruits environnants. Le temps de trajet économisé s’est également transformé en temps d’activité ou de sommeil économisé, permettant aux employés d’être en meilleure forme.

Conséquences positives sur le PIB

Autre élément positif: le travail à distance augmenterait la motivation et l’autonomisation des employés. Ils ont également une meilleure gestion de leur temps. Les auteurs de l’étude estiment également que le télétravail résoudrait “ les nombreux dysfonctionnements de gestion », Souvent source de conflit ou d’absentéisme.

Ces effets positifs ont eu des conséquences économiques concrètes depuis que le télétravail a été imposé aux Français l’année dernière, assure l’institut Sapiens. En permettant aux entreprises de poursuivre leurs activités avec des gains de productivité, le télétravail aurait permis d’économiser entre 216 et 230 milliards d’euros de produit intérieur brut (PIB) en 2020. La fourchette se situerait entre 167 et 173 milliards de PIB. et 57 milliards au cours de la seconde, en novembre.

READ  si vous changez, voici la pépite de la rentrée 🔥

“VOIR ÉGALEMENT – Télétravail: faut-il faire plus?

Effets pervers

Mais attention: le télétravail n’est pas forcément une panacée. S’il est nécessaire sur le long terme, sans suivi, il pourrait à terme avoir l’effet inverse entraînant une perte de productivité allant jusqu’à 20%, préviennent les auteurs. De nombreux employés, fatigués d’être tenus à l’écart de leur bureau et de leurs collègues, signalent leur malaise. Une enquête Harris Interactive publié le mois dernier indiquait une augmentation des sentiments d’isolement, de stress et d’anxiété chez les télétravailleurs.

Conscient du problème, le gouvernement a modifié le protocole de santé des entreprises en janvier pour permettre à ceux qui souhaitent retourner au bureau une fois par semaine. En attendant, les partenaires sociaux ont signé un accord interprofessionnel national (ANI) sur le télétravail devrait mieux encadrer la pratique. Mais comme le souligne la ministre du Travail Élisabeth Borne, la situation épidémique toujours préoccupante nécessite plus que jamais le recours au télétravail qui permettrait une réduction de 20 à 30% du risque de contamination. Les entreprises qui ne jouent pas le jeu encourent des sanctions, rappelez-vous. Cinquante-deux mises en demeure ont été ainsi prononcés par l’inspection du travail depuis octobre dernier, selon le ministère du Travail.

Thierry Dufour

"Amoureux de la nourriture. Défenseur de l'alcool. Solutionneur de problèmes. Expert en café. Maven d'Internet pour les hipsters."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer