Actualité à la Une

le “tueur de Twitter” avoue avoir démembré 9 personnes

Takahiro Shiraishi ciblait les jeunes femmes suicidaires sur les réseaux sociaux. Il est également soupçonné de viol.

Il a plaidé coupable. Devant un tribunal de Tokyo (Japon), Takahiro Shiraishi, 29 ans, surnommé le “tueur de Twitter”, a reconnu avoir tué et démembré neuf personnes qu’il avait piégées via les réseaux sociaux. Ses victimes, âgées de 15 à 26 ans, à tendance suicidaire, ont été approchées via Twitter: il leur a promis de les aider dans leurs projets ou même de mourir à leurs côtés. Selon les médias japonais, il est également soupçonné de viol.

Le matin de l’Halloween 2017, la police a découvert une maison des horreurs chez Takahiro Shiraishi: neuf corps démembrés avec jusqu’à 240 morceaux d’os cachés dans des glacières et des boîtes à outils, saupoudrés de litière pour chat pour tenter de cacher les preuves. La police a arrêté Takahiro Shiraishi il y a trois ans alors qu’elle enquêtait sur la disparition d’une femme de 23 ans qui aurait tweeté qu’elle voulait se suicider. Après la disparition de la jeune femme, son frère a pu se connecter à son compte Twitter et a remarqué un nom d’utilisateur suspect dans ses échanges.

“Tué sans consentement”

Les avocats de l’accusé ont demandé que les charges soient réduites à «meurtre avec consentement», passible d’une peine allant de six mois à sept ans de prison, arguant que les victimes avaient accepté d’être tuées, selon la NHK. S’il est reconnu coupable de meurtre, Takahiro Shiraishi risque la peine de mort, qui est exécutée par pendaison au Japon.

Dans un intervi […] Lire la suite

READ  US Open - Corentin Moutet débordé au 3e tour par Félix Auger-Aliassime

Alphonse Dumont

"Ninja de bière certifié. Aficionado maléfique de la culture pop. Evangéliste de la télévision."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer