Sport

Les Bleues débutent 2021 avec un sérieux succès contre la Suisse

Le match: 2-0

Entre l’annulation du tournoi en France, les dangers liés au contexte sanitaire et l’absence de plusieurs joueurs exécutifs (Gauvin, Henry, Katoto, Le Sommer …), on ne s’attendait pas à une grande manifestation pour le retour aux affaires. des Azzurri, face à la Suisse, ce samedi.

Bien que voulant profiter de ce rendez-vous spécial pour avancer, Corinne Diacre a décidé de faire quelques essais au stade Saint-Symphorien de Metz, et s’ils n’étaient pas tous vainqueurs, les Tricolores ont quand même continué leur dynamique victorieuse (2-0) .

Comme très souvent, avec l’OL comme avec les bleus, Wendie Renard a débloqué un match assez fermé en se dirigeant sur un coup franc de Majri (12e), son 26e résultat en 123 matches. La gardienne suisse Gaëlle Thalmann a ensuite brillé devant Karchaoui, sur un ballon remis par Majri (19e), puis lâchant deux arrêts réflexes face à Diani (26e) et Renard (35e). Mais l’Azzurri, dans un modèle innovant 3-4-3 (voir ci-dessous), n’a pas tout dominé, avec plusieurs rayures suisses menaçantes.

Certains joueurs l’ont malgré tout malgré les points, en effet ils ont confirmé les bonnes dispositions des derniers mois sous les ordres de Deacon, notamment Sakina Karchaoui et Elisa De Almeida. Après un début de deuxième période assez compliqué, le banc français a apporté un nouvel élan. Perle Morroni a inscrit un but de remplacement à 100%, récupérant un centre de Périsset, elle-même émue par Malard (81e). Prochain test mardi contre la même équipe suisse, toujours à Metz (21h10).

READ  Football PSG - PSG: Lionel Messi à Paris en 2021? La bombe de L'Equipe

12

Wendie Renard a déjà inscrit 12 buts cette saison (club et sélection), dont cinq pénalités.

Le fait: un 3-4-3 à revoir

Pour la première fois depuis novembre 2018 et une victoire contre le Brésil (3-1), Corinne Deacon a tenté d’aligner une défense à trois éléments. Le résultat était moitié figue et moitié raisin, même si l’expérience vaut la peine d’être réessayée. Les joueurs latéraux étaient bien en vue, avec Karchaoui dans le piston gauche et Majri devant elle, ainsi que le piston droit De Almeida en double avec Cascarino.

Mais en échange de cette utilisation intensive des ailes, le ballon passait très peu dans l’axe, ce qui réduisait considérablement l’influence de Grace Geyoro, habituelle du jeu. De plus, le bleu a souvent laissé le ballon aux Suisses, une nouveauté qui n’est pas forcément convaincante. RAS sur la défensive, où le trio Torrent-Renard-Tounkara était plutôt calme.

Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer