Actualité à la Une

les deux adolescents arrêtés dénoncés pour meurtre

Les deux adolescents du Val-d’Oise placés en garde à vue pour la mort de leur camarade de classe Alisha, 14 ans, battus et retrouvés noyés lundi dans la Seine à Argenteuil, ont été présentés à un juge pour “Meurtre”, a annoncé mercredi 10 mars le procureur de la République de Pontoise, Eric Corbaux.

Les deux suspects, un adolescent de 15 ans et sa petite amie du même âge, ont été arrêtés dans la nuit de lundi à mardi.

“Les deux mineurs ont été référés cet après-midi pour l’ouverture d’un rapport [judiciaire] pour les actes de meurtre avec réquisition d’un mandat de condamnation “Corbaux a déclaré lors d’une conférence de presse. Pendant la garde à vue, “Ils n’ont pas exprimé de remords immédiats”M. Corbaux a également déclaré. Les deux suspects, mineurs, encourent une peine maximale de vingt ans de prison.

Les premiers éléments de l’enquête montrent qu’Alisha a été abattue par l’adolescente puis jetée, toujours en vie, avec l’aide de la jeune fille dans la Seine, où elle s’est noyée. «La victime était encore consciente à ce moment-là. Il gémissait, les yeux ouverts. Le jeune homme et la jeune femme auraient alors capturé la victime pour la jeter dans la Seine sous la jetée. C’est une plate-forme en béton très haute “, a détaillé le procureur.

La scène s’est déroulée lundi après-midi à l’ombre du viaduc de l’autoroute A15, sur un chemin de terre à l’écart des habitations, entre la Seine et la voie ferrée. Mardi matin, des traces de sang étaient encore visibles sur le rivage.

READ  L'autoroute A84 coupée entre Caen et Saint-Lô et plusieurs accidents de neige

Une marche blanche planifiée Cette fin de semaine

Les suspects ont été arrêtés pendant la nuit du lundi au mardi après que la mère du garçon ait été dénoncée à la police. Son fils venait de lui avouer qu’il avait frappé Alisha et lui avait dit qu’elle était tombée dans la rivière. La police a retrouvé le corps quelques heures plus tard.

Dans un communiqué de presse envoyé mercredi à l’Agence France-Presse (AFP), l’école a évoqué un “Situation de tension entre ces trois étudiants, suite au piratage du téléphone de la victime et à la diffusion de photos compromettantes par ses deux compagnons”. Ces faits ont conduit la structure à engager une procédure disciplinaire début février. Le personnel de l’école a reçu la victime et sa mère et leur a conseillé de porter plainte.

Article réservé à nos membres Lire aussi Assassinat d’Alisha à Argenteuil: la version du directeur du lycée de l’adolescente

Les deux suspects “Ils avaient été interdits de se rendre à l’usine et ont été convoqués à un conseil de discipline pour ce mardi.”, c’est-à-dire au lendemain du décès de la jeune femme, a également rapporté l’institution.

“De toute évidence, c’est une dispute entre les deux filles à propos du même jeune homme”, a déclaré mardi soir à l’AFP une source proche de l’enquête, regrettant une “L’histoire sordide des écoliers”. Une hypothèse également avancée par la mère du suspect, qui s’est entretenue mardi avec BFM-TV à “Petit triangle amoureux”.

Une unité de soutien psychologique a été créée pour les lycéens. Une marche blanche à la mémoire d’Alisha aura lieu ce week-end à Argenteuil.

READ  car une partie de la gauche soutient l'UNEF

Le monde avec l’AFP

Alphonse Dumont

"Ninja de bière certifié. Aficionado maléfique de la culture pop. Evangéliste de la télévision."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer