Sport

Les États-Unis prévoient un boycott conjoint avec leurs alliés

Noel Celis / AFP

La Coupe du monde de football au Qatar n’a pas le monopole du débat sur le boycott. Les Etats-Unis ont en effet annoncé qu’ils envisageaient une discussion avec leurs alliés sur la question du boycott jeux olympiques L’hiver à Pékin en 2022, sous la pression croissante des droits de l’homme et des groupes politiques. “C’est quelque chose dont nous voulons certainement discuter”, a déclaré le porte-parole du département d’État américain Ned Price, lorsqu’on lui a demandé si le
États Unis ils envisageaient un boycott conjoint avec leurs alliés.

“Nous pensons qu’une approche coordonnée serait non seulement dans notre intérêt, mais aussi dans l’intérêt de nos alliés et partenaires”, a-t-il déclaré, sans révéler la position de l’administration sur la question. Plus tard dans l’après-midi, Ned Price a tweeté: «Comme je l’ai dit, nous n’avons aucune annonce à faire sur les Jeux olympiques de Pékin. 2022 est encore loin, mais nous continuerons de consulter étroitement nos alliés et partenaires pour définir nos préoccupations communes et établir notre approche commune du Parti communiste chinois. “

Les Ouïghours au centre des préoccupations

Plusieurs groupes militants et politiques républicains se sont récemment multipliés leur appel au boycott Jeux olympiques américains à Pékin. Ils s’appuient en partie sur diverses ONG et pays accusant la Chine de persécuter les musulmans
Ouïghours, notamment en les plaçant dans des camps d’internement où les membres de cette minorité sont soumis, selon les témoignages de survivants, à diverses formes de maltraitance.

L’administration du président Joe Biden n’a jamais exclu la possibilité d’un boycott des Jeux olympiques, sans annoncer une direction ferme. La porte-parole de la Maison Blanche, Jen Psaki, a déclaré en février que l’administration consulterait le Comité olympique américain à ce sujet. Pékin, pour sa part, dénonce les demandes de boycott et rejette toute accusation de génocide contre les Ouïghours, présentant les prétendus camps d’internement comme des «centres de formation professionnelle».

Si cela devait arriver, ce boycott ne serait pas sans précédent dans l’histoire politico-sportive mondiale. Les États-Unis ont boycotté les Jeux olympiques de Moscou de 1980 après l’invasion de l’Afghanistan par l’Union soviétique, tandis que le bloc soviétique a répondu quatre ans plus tard en boycottant les Jeux olympiques de Los Angeles.

READ  7ème étape pour Van Aert, actualité au classement

Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer