Monde

Les États-Unis suspendent temporairement la vente d’armes à l’Arabie saoudite

Le gouvernement américain de Joe Biden a suspendu les ventes d’armes à l’Arabie saoudite et d’avions de combat F-35 aux Émirats arabes unis dans une tentative “Reconsidérer” la décision prise sous la présidence de Donald Trump, a-t-on appris du département d’Etat américain ce mercredi 27 janvier.

EST “Pour garantir que les ventes d’armes américaines atteignent nos objectifs stratégiques,” a assuré un responsable interrogé par l’Agence France-Presse (AFP), évoquant “Une mesure administrative courante typique de la plupart des transitions”.

Lire aussi Dévoilement de la présidence Trump, Covid-19, écologie: découvrez les nombreux décrets signés par Joe Biden

Coupe spectaculaire

La mesure est néanmoins spectaculaire car elle concerne notamment les munitions de précision promises à l’Arabie Saoudite et les F-35 vendus aux Emirats Arabes Unis en échange de la reconnaissance par ce pays du Golfe de l’Etat d’Israël, sous les auspices de Donald Trump.

L’Arabie saoudite, proche alliée des États-Unis surtout sous l’administration Trump, dirige une coalition militaire en soutien au gouvernement du Yémen dans le conflit entre les rebelles houthis soutenus par l’Iran. Les Emirats en font également partie. Cependant, les démocrates et certains républicains dénoncent depuis longtemps le soutien américain à cette coalition, accusée de nombreuses erreurs contre les civils.

Les démocrates ont échoué de peu pour bloquer la vente de chasseurs furtifs F-35 à Abu Dhabi en décembre. Le nouveau secrétaire d’État américain Antony Blinken l’a fait embauché la semaine dernière à ” fin “ au soutien américain “À la campagne militaire menée par l’Arabie saoudite au Yémen”.

L’Italie révoque les contrats d’armement avec l’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis

READ  Les premiers vaccins livrés fin 2020 estime le responsable du laboratoire BioNtech ...

L’Italie a définitivement révoqué les permis d’exportation de missiles et de bombes vers l’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis, a déclaré vendredi le ministre italien des Affaires étrangères Luigi Di Maio. Ces autorisations d’exportation avaient déjà été suspendues par le gouvernement italien en juillet 2019.

Selon l’ONG italienne Réseau italien pour la paix et le désarmement, donc 12 700 bombes et missiles italiens ne partiront pas en direction des deux pays concernés.

“Le simple fait d’arrêter la fourniture de missiles et de bombes aériennes à l’Arabie saoudite et aux Émirats arabes unis ne peut mettre fin à la guerre au Yémen et alléger les souffrances d’une population épuisée par les conflits, la famine et la maladie”, mais c’est une étape nécessaire pour créer les conditions pour la paix “, a accueilli l’ONG dans un communiqué de presse.

Le monde avec l’AFP

Benoit Béringer

"Avocat général des médias sociaux. Féru de zombies. Geek de la télévision. Penseur. Entrepreneur. Accro à l'alcool."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer