Science

“Les gens sont choqués”: les médecins et les pharmaciens sont confrontés à des doutes sur le vaccin AstraZeneca

RAPPORT – Alors que plusieurs pays ont suspendu l’utilisation du vaccin AstraZeneca par mesure de précaution, les médecins et les pharmaciens sont de plus en plus confrontés au scepticisme des patients avant la vaccination.

Si la campagne de vaccination s’accélère en France, les médecins et pharmaciens font face à des annulations en cascade depuis quelques jours. Suite à un problème lié aux troubles de la coagulation, le Danemark, suivi par d’autres pays européens, a décidé de suspendre, par précaution, l’utilisation du vaccin développé par le laboratoire britannique AstraZeneca et l’Université d’Oxford. Au premier rang se trouvent les agents de santé qui ont besoin de rassurer les patients, dont beaucoup s’interrogent.

Toutes les informations sur

Covid-19: le défi de la vaccination

Ce vendredi matin à la pharmacie des Terrils à Liévin dans le Pas-de-Calais, le premier patient de la journée a annulé le rendez-vous à la dernière minute. “Il a simplement peur des conséquences sur sa santé, dues au vaccin AstraZeneca et à ce qu’il a lu dans les médias sur le risque de caillots et d’embolie.“, rapporte Nicolas Bonafos, le directeur de la pharmacie.”Pour nous il n’y a aucun problème, a priori, d’autant plus qu’il est toujours émis en France.», explique ce pharmacien, qui doit désormais rassurer autant que vacciner.

La plupart des patients, bien qu’inquiétés, acceptent toujours de recevoir l’injection. Cependant, beaucoup hésitent à poser une myriade de questions: “J’ai contacté le CHU de Lille. On m’a dit qu’il n’y avait rien à craindre et que je devais absolument me faire vacciner“Dit un homme de 50 ans. Rassuré, il a finalement eu son injection, comme prévu. Les agents de santé veulent être compréhensifs.”La décision dans plusieurs pays de suspendre l’utilisation du vaccin AstraZeneca sème le doute dans l’esprit des gens. Que pouvons-nous comprendre “, estime Audrey Beeuwsaert, pharmacienne de Liévin.

READ  3 semaines d'emprisonnement à Paris: y a-t-il vraiment un "consensus scientifique"?

Les doses qui leur sont destinées peuvent être perdues– Un médecin généraliste dans les Yvelines

A ce jour, un seul patient en France a montré effets secondaires de la thrombose après la vaccination avec le vaccin AstraZeneca. Le groupe pharmaceutique britannique a déclaré vendredi 12 mars que c’était “aucune preuve d’un risque accru“caillot sanguin provoqué par son vaccin Covid-19. La veille, l’Agence européenne des médicaments (EMA) a annoncé l’ouverture d’une enquête sur ces éventuels effets secondaires, tout en indiquant qu’il restait sans danger.

Avec toutes les rumeurs qui circulent en ce moment, les gens sont complètement fous“, observe un médecin généraliste, contacté par le LCI, qui exerce dans les Yvelines. Dans son cabinet médical, sur seize patients, quatre ont déjà annulé leur rendez-vous ces derniers jours”.Les doses qui leur sont destinées peuvent être perdues“, s’inquiète le médecin. Selon lui, ces patients ont préféré parcourir des kilomètres pour se rendre dans les centres de vaccination afin de bénéficier du vaccin Pfizer / BioNTech.”Avant, les gens avaient peur que leur génome change à cause d’ARM Messenger. Et maintenant c’est le plus populaire»observe, déçu, ce professionnel de la santé.

Lire aussi

  • Suivez les dernières nouvelles sur la pandémie de Covid-19
  • Que savons-nous des effets secondaires possibles du vaccin AstraZeneca?

Selon un Enquête Harris Interactive pour LCI, 64% des Français se disent prêts à se faire vacciner contre Covid-19, un bond de 8 points depuis le 7 janvier. Cependant, 57% des personnes interrogées déclarent ne pas faire confiance au vaccin AstraZeneca. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a estimé ce vendredi qu’il y avait “aucune raison de ne pas utiliser ce vaccin, le seul qu’il a approuvé avec celui de Pfizer-BioNTech. En France, les autorités sanitaires rappellent que le risque associé à ces effets secondaires potentiels est inférieur au risque de complications en cas d’hospitalisation suite à une infection à Covid-19.

READ  les députés appellent à la vaccination de masse, "un acte citoyen"

Sur le même sujet

Articles les plus lus

EN DIRECT – Covid-19: lundi le nouveau confinement entre en vigueur dans la majeure partie de l’Italie

AstraZeneca suspendu dans plusieurs pays: que savons-nous du risque derrière cette mesure de précaution?

Nouvelle tempête ce week-end … avant le retour du froid la semaine prochaine

Mort d’Alisha: “On a l’impression de vivre dans un autre monde”, déclare l’avocat de l’un des suspects Frank Berton

Italie: l’épidémie est incontrôlable, la menace de l’endiguement se profile

Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer