divertissement

“Les grosses têtes” de Laurent Ruquier, programme homophobe selon l’association des journalistes LGBTI

66 propos homophobes ont été enregistrés en un mois par l’association des journalistes LGBTI, qui accuse Laurent Ruquier de reproduire un environnement hostile aux minorités.

83% des émissions de Big Head contiennent des blagues stigmatisantes pour les personnes LGBT. C’est ce que déplore l’association des journalistes LGBTI dans l’émission animée par Laurent Ruquier.

“Fagot”, “fils de pute” …

La présence de personnalités homosexuelles ne change rien. Du «pédé» au «fils de pute» ou encore «tante» ou «pédé», on a remarqué la répétition des insultes homophobes »note l’association dans son enquête. Et ces propos seraient tenus par des hommes gays.

Il critique l’émission culte selon laquelle les femmes ouvertement lesbiennes et les personnes trans ne sont pas représentées parmi les membres de l’émission.

Augmentation des commentaires sexistes

Et déplore une augmentation marquée des observations sexistes et une banalisation de la culture du viol par les chroniqueurs de Grosses têtes.

L’association en compte pas moins de 159, entre le 21 septembre et le 23 octobre, plus d’un en nombre. “Ménagères, putes, trop grosses ou trop laides, stupides, les femmes sont constamment ciblées à cause de leur sexe“, observe l’association.

Des femmes régulièrement insultées par des “putes”

L’association l’observe les femmes sont régulièrement insultées par “putes et que leur physique est systématiquement commenté. L’AJL regrette également que les femmes soient ridiculisées pour leurs capacités intellectuelles, alors qu’aucun homme ne montre cette auto-dérision.

L’autre problème est qu’il s’agit d’une émission aux heures de grande écoute, écoutée par 2 millions d’auditeurs.

READ  Cesare: le tandem Cayla-Toledano à la tête de l'Académie

Juliette Deforest

"Évangéliste de télévision. Communicateur sans excuse. Fanatique de bacon primé. Accro de la nourriture en général."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer