Monde

Les mesures de la Corée du Nord inquiètent les Nations Unies

Selon le rapporteur spécial de l’ONU, l’isolement croissant du pays dirigé par Kim Jong-un conduit à la famine.

Covid-19 a renforcé l’isolement de la Corée du Nord. Depuis le début de la pandémie, le «pays le plus fermé du monde» s’est à nouveau replié sur lui-même. Sa frontière terrestre avec la Chine a été fermée, les vols internationaux ont été interdits et de sévères mesures de restriction de voyage ont été appliquées. La Corée du Nord n’a signalé aucun cas de Covid-19 sur son sol. Selon l’OMS, 13 259 tests de dépistage ont été réalisés, tous négatifs.

Les conditions de vie des habitants se sont clairement dégradées, a averti mercredi 10 mars Tomás Ojea Quintana, rapporteur spécial des Nations Unies. “Un nouveau centre de détention pour les personnes violant les mesures de quarantaine aurait été construit dans la province de North Hwanghae.«, Assure.

Le déclin de l’économie du pays s’est intensifié avec la fermeture des frontières. L’aide humanitaire n’arrive plus. “Des décès dus à la famine ont été signalés, ainsi qu’une augmentation du nombre d’enfants et de personnes âgées qui ont recours à la mendicité, les familles étant incapables de les soutenir.«, Le rapporteur des Nations Unies est alarmé.

La Corée du Nord, qui fait partie du système Covax, recevra 1,9 million de doses du vaccin AstraZeneca.

VOIR ÉGALEMENT – Corée du Nord: Kim Jong-un admet des “erreurs” à l’ouverture du congrès du parti

READ  Le Ghana réélit son président après un vote très disputé

Benoit Béringer

"Avocat général des médias sociaux. Féru de zombies. Geek de la télévision. Penseur. Entrepreneur. Accro à l'alcool."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer