Monde

les milices attendent leur heure pour se venger de l’Amérique

REPORTAGE – Les groupes chiites pro-iraniens veulent que Washington paie pour la mort de Soleimani et Mohandes, tués il y a un an par une frappe américaine.

À Bagdad et Bassorah

Une lanterne en papier illumine faiblement une grande banderole accrochée à la façade d’un immeuble modeste à al-Mashraq, une banlieue pauvre de Bassora. Ci-dessus, les visages des hommes en uniforme militaire sont fiers. Tous appartiennent au passé, sauf celui de Jawad Ruhaef Fuleh al-Daraji. Leur commandant est assis dans le salon, entouré de ses enfants, également combattants de la brigade al-Muntazar, un sous-groupe de la milice Kataëb Sayyid al-Shouhada, connue pour ses activités en Syrie, en Irak et ses liens étroits avec l’Iran. .

Dans la pièce ornée d’images de lui, armes lourdes à la main, l’homme s’exclame: “Je déteste les États-Unis, je voudrais me faire exploser sur leur terre!” Dans la bataille contre Daech, Jawad, 59 ans, barbe blanche, y a laissé une jambe et un pied qui pourraient bientôt être amputés. Mais le chef de guerre s’en fiche. Lors des célébrations de Hache al Chaabi, à la mémoire de Soleimani et Mohandes, tous deux “éliminés” par ordre de Donald Duck

Cet article est réservé aux abonnés. Vous avez encore 86% à découvrir.

Abonnement: 1 € le premier mois

Il peut être annulé à tout moment

Déjà enregistré? Accès

READ  Près d'un mois après l'explosion de Beyrouth, sept personnes sont toujours portées disparues

Benoit Béringer

"Avocat général des médias sociaux. Féru de zombies. Geek de la télévision. Penseur. Entrepreneur. Accro à l'alcool."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer