Économie

les numéros de téléphone de 20 millions de Français accessibles sur le web

Plus de 500 millions d’utilisateurs de Facebook sont intéressés dans le monde. Ces données pourraient être utilisées à des fins de propagande ou frauduleuses.

La moitié des 40 millions d’utilisateurs français de Facebook sont concernés: comme l’a révélé le chercheur en cybersécurité Alon Gal, les numéros de téléphone de 533 millions d’utilisateurs du réseau social – qui en compte près de trois milliards dans le monde – sont désormais gratuits et accessibles sur le web. La violation de données, l’une des plus graves à avoir affecté la multinationale, a été découverte en janvier dernier.

Avant que le fichier ne soit mis à disposition gratuitement sur les forums de hackers, les numéros de téléphone pouvaient être achetés via la messagerie russe de Telegram. Cette nouvelle étape devrait porter la diffusion de ces données à un nouveau niveau, qui est désormais plus facile.

“Négligence absolue”

Outre les numéros de téléphone, la fuite concerne l’identifiant Facebook des victimes, permettant de se connecter à leur profil. Beaucoup d’informations sensibles qui pourraient être utilisées par des personnes sans scrupules pour des campagnes téléphoniques, mais aussi des tentatives de fraude en ligne. La fuite a été qualifiée de «négligence absolue» par Alon Gal sur son compte Twitter.

Outre la France, d’autres pays européens sont particulièrement concernés, avec 36 millions de victimes en Italie, 11 millions en Espagne ou même 6 millions en Allemagne. Aux États-Unis, 32 millions de personnes sont touchées.

Toujours sur Twitter, un responsable de Facebook rappelle que la fuite de données est liée à une faille de sécurité qui a été corrigée en 2019, mais cette collecte massive de hackers n’a pu être évitée.

READ  Les grandes villes françaises et la 5G: situation actuelle

Pour Facebook, cette divulgation de données personnelles intervient à un moment stratégique: dans quelques semaines, des millions d’utilisateurs d’iPhone pourront terminer le traçage des réseaux sociaux sur iOS, grâce aux nouvelles options de protection de la politique de confidentialité mises en place par Apple.

Par Raphaël Grably avec JP

Thierry Dufour

"Amoureux de la nourriture. Défenseur de l'alcool. Solutionneur de problèmes. Expert en café. Maven d'Internet pour les hipsters."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer