Monde

Les partisans de Donald Trump manifestent à Washington et dénoncent la fraude électorale

Alors que le président Donald Trump continue de nier sa défaite lors de l’élection présidentielle américaine du 3 novembre et dénonce la fraude électorale sans preuves, des milliers de ses partisans manifestent à Washington le samedi 14 novembre pour dénoncer ce qu’ils croient être un “vol” du bulletin de vote, comme le correspondant de Monde à Washington:

“Million MAGA March” (OUI, “Rendre l’Amérique encore une fois formidable”), “Arrêtez le vol”, “Les femmes pour Trump” : Sous divers slogans et dans une certaine confusion, diverses manifestations ont été annoncées, soutenues par plusieurs personnalités d’extrême droite, dont Enrique Tarrio, chef des Proud Boys, une milice nationaliste américaine. Selon plusieurs journalistes américains sur place, samedi après-midi, des membres des Proud Boys a commencé à défiler dans la capitale américaine. Des partisans du mouvement conspirateur QAnon étaient également présents:

Après avoir quitté la Maison Blanche pour aller jouer au golf, le président américain, qui n’a pas encore avoué sa défaite face à Joe Biden une semaine après l’annonce des résultats, a pu voir, depuis sa limousine blindée, plusieurs centaines de ses partisans rassemblés au centre. de la ville. Le convoi présidentiel a dépassé Freedom Plaza, où des manifestants enthousiastes ont crié «Encore quatre ans! Encore quatre ans! “, ou “ETATS-UNIS! ETATS-UNIS! “.

«Il est émouvant de voir tout ce formidable soutien, en particulier ces rassemblements spontanés qui fleurissent à travers le pays, dont un grand samedi en [Washington] UN D. Je pourrais aussi bien essayer de vous dire bonjour “, A tweeté Donald Trump la veille.

Des manifestations anti-Trump également annoncées

Darion Schaublin, un manifestant interrogé par l’Agence France-Presse, a conduit plus de six heures de l’Ohio pour dénoncer un “Système entièrement gréé” et le “Manipulation médiatique”. L’homme de 26 ans, qui affirme avoir perdu son emploi dans un restaurant après avoir refusé de porter le masque, doute “Légitimité” du résultat des élections.

Margarita Urtubey, une éleveuse de chevaux de 49 ans originaire de Floride avec une amie d’origine uruguayenne comme elle, pense que “Trump a largement gagné” élections présidentielles. “Tout le monde le sait. Mais c’est contre les médias, les géants de la technologie et la corruption sont horribles.”, plainte, chap “Rendre l’Amérique encore une fois formidable” sur la tête, disant faire partie de la “La résistance”.

Certaines manifestations anti-Trump ont également été annoncées, ce qui soulève des inquiétudes quant au climat tendu dans la capitale fédérale des États-Unis.

Article réservé à nos membres Lire aussi Élections américaines 2020: la transition entre Joe Biden et Donald Trump s’annonce tumultueuse

Un progrès irréparable de Joe Biden

Les résultats de tous les états ont maintenant été annoncés par les grandes chaînes de télévision américaines. Joe Biden a remporté 306 électeurs, contre 232 du président sortant, le score inverse de la victoire du milliardaire républicain – qui a alors parlé d’un “tsunami” – contre Hillary Clinton en 2016.

Un recomptage des votes doit avoir lieu en Géorgie, où l’écart entre les deux candidats est minime, mais son issue ne changera pas le résultat final: Joe Biden a, quoi qu’il arrive dans cet état, les 270 électeurs nécessaires. pour ouvrir les portes de la Maison Blanche.

Donald Trump, pour sa part, continue d’entretenir la confusion sur ses intentions, et insiste sans preuve que le scrutin a fait l’objet de vastes irrégularités. Plusieurs agences fédérales ont directement démenti le président. “Les élections du 3 novembre ont été les plus sûres de l’histoire des États-Unis”, ont indiqué dans un communiqué conjoint plusieurs autorités électorales locales et nationales, dont l’Agence pour la cybersécurité et la sécurité des infrastructures (CISA), qui relève du ministère de la Sécurité intérieure.

Article réservé à nos membres Lire aussi Aux États-Unis, Donald Trump sombre dans le déni, une semaine après la victoire de Joe Biden

Notre sélection d’articles sur l’élection présidentielle aux États-Unis

Retrouvez les chroniques de campagne de notre correspondant à Washington ici.

Sur l’élection:

Et aussi :

Le monde avec l’AFP

READ  Vladimir Poutine confirme l'accord de "cessez-le-feu total" entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan

Benoit Béringer

"Avocat général des médias sociaux. Féru de zombies. Geek de la télévision. Penseur. Entrepreneur. Accro à l'alcool."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer