World

Les pénuries alimentaires menacent plus de la moitié des Libanais d’ici fin 2020, préviennent les Nations Unies

Le port de Beyrouth, dévasté par une explosion le 4 août, est normalement le principal point d’entrée des marchandises dans le pays, qui est également aux prises avec une grave crise économique.

Le Liban traverse une crise d’une ampleur sans précédent. L’ONU estime, dimanche 30 août, que plus de la moitié de la population libanaise risque de rencontrer des difficultés alimentaires. En cause: l’aggravation de la crise économique dans le pays et la destruction d’une grande partie du port de Beyrouth, détruit par une explosion meurtrière le 4 août.

Le port de Beyrouth est généralement le principal point d’entrée des marchandises dans un Liban dépendant “fortes importations de produits alimentaires “, note la Commission économique et sociale des Nations Unies pour l’Asie occidentale (Cesao). Par conséquent, “plus de la moitié de la population risque de ne pas pouvoir subvenir à ses besoins alimentaires de base d’ici la fin de l’année”, prévient-il.

L’organisation a noté que l’inflation devrait dépasser 50% en 2020, contre 2,9% en 2019, avec des prix alimentaires moyens en hausse de 141% par rapport à juillet 2019. “Des mesures immédiates devraient être prises pour éviter une crise alimentaire: intensifier la surveillance des prix alimentaires, fixer un prix plafond et encourager les ventes directes des producteurs locaux aux consommateurs”, a estimé l’agence des Nations Unies, appelant les autorités à reconstruire en priorité les silos à grains détruits par la puissante explosion du port du 4 août qui a dévasté la ville.

Enfin, Cesao a invité la communauté internationale à “Donner la priorité aux programmes de sécurité alimentaire ciblant les réfugiés et les pays hôtes et les étendre pour faire face à la vulnérabilité croissante et dissiper les tensions sociales potentielles.”

READ  Le Portugal, nouvel épicentre de l'affrontement entre les États-Unis et la Chine

Alphonse Dumont

"Ninja de bière certifié. Aficionado maléfique de la culture pop. Evangéliste de la télévision."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer