La technologie

les syndicats s’opposent au transfert d’une partie de la recherche en Chine

La direction de Sanofi Recherche et Développement a confirmé lors d’un CSE central, jeudi 28 janvier, la suppression de 364 emplois en France. Ces suppressions d’emplois et ces transferts s’inscrivent dans le cadre de la restructuration annoncée en juin 2020 par le groupe pharmaceutique: le laboratoire a alors déclaré vouloir supprimer jusqu’à 1700 emplois en Europe, dont un millier en France en trois ans.

C’est principalement la recherche et le développement pharmaceutique qui sont visés. En 12 ans, le nombre d’employés en recherche et développement pharmaceutique a presque diminué de moitié. Une stratégie remise en cause par les syndicats: “C’est un carnage total accuse Pascal Collemine, délégué central CGT à Sanofi. La direction, comme elle a dit depuis plusieurs mois, prend le virage biotechnologique et décide d’abandonner la chimie des petites molécules en interne, et donc une grosse partie de cette chimie médicinale qui était faite en région parisienne, va être délocalisée en Chine.

“S’ils veulent se réorienter et se tourner vers la biotechnologie, pourquoi pas, nous ne sommes absolument pas contre. Mais ils prennent des forces vives au lieu de faire des plans pour supprimer des emplois, comme ils le sont. Ils le font toujours.”

Pascal Collemine, délégué CGT chez Sanofi

à franceinfo

Les salariés strasbourgeois, dont les postes sont à transférer en région parisienne, ont déjà manifesté la semaine dernière. Et d’autres actions sont encore prévues cette semaine, notamment sur des sites dédiés à la recherche pharmaceutique.

La direction de Sanofi, quant à elle, garantit que “R&D (Recherche et développement) est au cœur de l’ambition d’innovation de Sanofi“et bénéficiera de”investissements massifs“, sous le”nouvelle stratégie“.

READ  Les données de plus de 200 millions de personnes laissées en libre accès sur un serveur chinois

Cunégonde Lestrange

"Gourou de Twitter. Écrivain en herbe. Fauteur de troubles typique. Entrepreneur. Étudiant hipster."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer