Actualité à la Une

L’histoire d’une journée de cacophonie sur les nouveaux certificats de voyage

Les Français ont été surpris par la complexité des documents à compléter dans le cadre de cette nouvelle quarantaine, avant que l’exécutif ne réagisse.

Ce samedi a pris la forme d’un mauvais vaudeville. Si cette journée a été signalée par Jean Castex comme le point de départ de nouvelles restrictions dans 16 départements français, mesures qu’il ne faut plus qualifier de «confinement» dans le vocabulaire de l’exécutif, une cacophonie administrative s’est emparée du gouvernement.

Comme l’a rappelé le Premier ministre lors de son discours de jeudi dernier, les Français ont reconfirmé à partir de ce jour-là qu’ils devaient obtenir un certificat, pour la troisième fois en un an maintenant et le premier accouchement. Avec ce document, entre autres, ils pouvaient se déplacer dans un rayon de dix kilomètres, illimité dans le temps.

Premier certificat trop complexe

Aux premières heures de la journée, ce nouveau document était disponible sur le site du ministère de l’Intérieur. Immédiatement, cela a provoqué la surprise et l’incompréhension chez de nombreux Français.

Ce dernier énumère sur deux pages 15 raisons de partir, valables dans un rayon de dix kilomètres autour de la maison pour certains (balades comprises) et 30 kilomètres pour d’autres (achats compris). Seules quelques raisons (voir un médecin, sortir le chien, etc.) sont acceptées entre 7 et 6 heures du matin, période de couvre-feu pour toute la France métropolitaine.

Quelques minutes plus tard sur BFMTV, la porte-parole du ministère de l’Intérieur, Camille Chaize, a admis que le certificat de voyage en suspens était “complexe”.

«Nous avons essayé de nous installer dans la zone de vie des gens. Quand nous allons nous promener avec notre chien, nous sommes à environ 1 km de chez nous, avec les enfants à environ 10 km», a-t-il expliqué. Ce dernier a également souligné que “les contrôles (continueraient) mais nous ferons preuve de pédagogie et de tolérance”.

Selon les informations obtenues par BFMTV, le document a été produit par le cabinet du Premier ministre. Au cours de la journée, la découverte du certificat a provoqué la colère du cadre qui a demandé une correction immédiate. “A ce stade, ce n’était pas d’appuyer sur le bouton d’arrêt qu’il fallait faire, mais de débrancher la fiche. C’est ce que le président a fait”, souligne une pression sur le gouvernement.

READ  Foot OM - OM: Sampaoli, rendez-vous à l'entraînement à 6h.

Autre problème: la version numérique du certificat n’était pas encore disponible samedi matin. Ce dernier arriverait “le week-end”, a souligné Camille Chaize.

Un justificatif de domicile

C’est finalement vers midi qu’une source de l’exécutif a assuré à BFMTV qu’une version “simplifiée” du certificat serait mise en ligne dans les prochaines heures.

Tellement simplifié qu’il aurait simplement été annulé, comme annoncé quelques minutes plus tard par Matignon, expliquant qu’il avait renoncé au certificat pour les excursions d’une journée dans un rayon de moins de 10 km. Donc, “dans les prochaines heures”, cette fois, deux certificats moins complexes seront mis en ligne pour les autres cas.

Un premier certificat valable le soir et la nuit “sous couvre-feu”, valable “sur tout le territoire national”, de 7 à 6 heures du matin. Un deuxième certificat dans la journée, “dans 16 départements seulement soumis à des mesures renforcées”, entre 6 et 19 heures, “pour les trajets de plus de 10 kilomètres (tant à l’intérieur du département que pour les trajets interrégionaux)”. Pour les trajets dans un rayon de 10 kilomètres, un simple justificatif de domicile suffit pour une inspection.

Enfin, en fin de compte, le gouvernement a mis en ligne une nouvelle version du certificat, qui comprend 11 motifs de déplacement dans les départements faisant l’objet de mesures renforcées.

Alphonse Dumont

"Ninja de bière certifié. Aficionado maléfique de la culture pop. Evangéliste de la télévision."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer