Sport

Ligue 1: Saint-Etienne rate le tir parfait contre Angers (0-0)

Saint-Etienne n’en a pas. Vendredi soir, les Verts ont concédé leur onzième match sans victoire, avec ce troisième match nul consécutif, contre Angers (0-0), lors de la 14e journée d’ouverture de Ligue 1. Ce match sans but, au stade Geoffroy-Guichard , fait plus d’affaires pour le SCO, qui reste accroché à la septième place du classement du championnat de France, alors que les Stéphanois ne décollent pas de la quinzième position.

Cherchant son premier succès dans l’élite depuis le 17 septembre, Saint-Etienne a cru pouvoir sortir de cette spirale descendante, grâce à Yvan Neyou, en temps de récupération. Mais le milieu de terrain a vu sa tentative incontrôlée être parfaitement rejetée par Paul Bernardoni (90 ° + 3). Le gardien angevin avait déjà été décisif, en début de match, avec un magnifique tap sur une puissante reprise au milieu du vol de Neyou (58 °), mais aussi contre Denis Bouanga (52 °), qui ouvrait le score en première période, avant d’être signalé logiquement en position de hors-jeu (18e).

Ce n’est pas que Mediapro: 2020, l’année pourrie du football français

Fulgini a trouvé le message

Mais il a en fait fallu attendre la 52e minute pour voir le premier tir au but de Saint-Etienne, dont la méfiance a crié tout au long du match. Jusqu’à présent, les Verts se sont montrés trop timides dans le match, sans véritable attaquant; dans son XI titulaire, Claude Puel avait décidé de s’appuyer, devant Romain Hamouma, habitué à jouer d’un côté et à dézoner, qui proposait parfois moins de solutions en ligne. Les Verts se sont affrontés pendant plus de 50 minutes avec une équipe SCO parfaitement établie.

Quatrième équipe à l’extérieur avant le coup d’envoi, Angers avait des arguments à faire valoir, et il s’est également fait entendre sur le terrain. Au-delà du pressage constant qui embarrassait les adversaires, les protégés de Stéphane Moulin ont réussi à se montrer dangereux plus d’une fois, surtout contre. Immédiatement après l’intervalle, Angelo Fulgini, d’une tête, voyait Jessy Moulin rejeter sa tentative sur son poteau droit (46e). Lors du premier acte, le gardien Stéphanois s’était déjà distingué à deux reprises. D’abord devant Jimmy Cabot (29e), puis sur un coup franc de Mathias Pereira Lage (35e).

Angers, qui a eu l’occasion de s’emparer temporairement de la quatrième place en cas de succès, tentera de confirmer sa bonne dynamique, à partir de ce mercredi (19h00) contre Strasbourg. Le même jour (21h), Saint-Etienne devra tenter de faire sortir Bordeaux, de mettre la distance avec Nîmes (16e), Strasbourg (17e) ou encore Reims (18e).

“Parler de ‘Big 5’ est une connerie monumentale, nous avons remporté autant de Coupes d’Europe que la Suède”

READ  Thomas Meunier et Jordan Henderson se moquent du penalty de l'Angleterre

Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer