Actualité à la Une

L’Ile-de-France dépasse le taux d’incidence de la reconduction

La région parisienne sera-t-elle confinée pour la troisième fois? Et si oui, quand? Les résidents s’interrogent depuis des semaines alors que le gouvernement souffle le chaud et le froid. Les dernières données sur la circulation du virus ne peuvent que l’inciter à prendre des mesures décisives. En Ile-de-France, le taux d’incidence du Covid-19 a en effet atteint 404,5 nouveaux cas par semaine pour 100 000 habitants, selon des données publiées lundi 15 mars par Santé publique France. C’est plus que le seuil de 400 pour 100 000 considéré par Jean Castex comme un critère clé de limitation.

Lire aussi Covid-19: en Ile-de-France, le gouvernement compte sur les évacuations médicales pour secourir les hôpitaux et éviter l’emprisonnement

Jusqu’à présent, le gouvernement avait expliqué que les mesures de lutte contre le Covid-19 étaient prises selon une série de critères, tels que le nombre de cas détectés et leur progression, la proportion de variantes et la saturation plus ou moins grande des hôpitaux. Lors de son discours sur la plateforme Twitch dimanche, Jean Castex s’est concentré sur la circulation du virus, mesurée par le taux d’incidence. A Nice et ses alentours, à Dunkerque, dans le Pas-de-Calais, “Leça n’a pas commencé emprisonnement le week-end lorsque ce taux «C’était 400 pour 100 000 habitants», il a souligné. Or “C’est encore sous” en Ile-de-France, observe Jean Castex, le dernier connu était alors de 391 pour 100 000 habitants. Jusqu’à ce que la valeur de 400 pour 100 000 soit atteinte, “Nous ne pouvons pas prendre les mêmes mesures.”

Lors de sa conférence de presse du 4 mars, le Premier ministre avait déjà fait allusion à ce seuil pour justifier les décisions prises dans les Alpes-Maritimes et le Pas de Calais. Bien qu’il n’ait pas de valeur scientifique particulière – la situation sanitaire est peu différente à 390 ou 405 cas pour 100 000 habitants – ce taux a le mérite de fixer un nombre rond comme paramètre de référence et de permettre une comparaison aisée entre les zones. “Un taux d’incidence de 400 correspond toujours à près du double du trafic national moyen”, on rappelle Matignon, même si la différence est plutôt comprise entre 1 et 1,6.

READ  "Il ne peut y avoir de chaos sur les Champs-Elysées", prévient le préfet de police

Autres indicateurs inquiétants

Depuis le minimum de la deuxième vague, début décembre 2020, les cas confirmés de Covid-19 en région parisienne ont continué de se multiplier, avec une forte accélération ces derniers jours. En trois mois et demi, leur nombre est passé de 100 nouveaux cas pour 100 000 habitants par semaine à plus de 400. L’Ile-de-France est devenue la région métropolitaine où le virus circule le plus activement.

Vous avez 42,19% de cet article à lire. Le reste est réservé aux abonnés.

Alphonse Dumont

"Ninja de bière certifié. Aficionado maléfique de la culture pop. Evangéliste de la télévision."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer