Science

L’incroyable histoire de la femme frappée par une météorite


LLe 30 novembre 1954, à 12 h 45, une météorite de 18 centimètres de diamètre a traversé le toit d’une petite maison à Sylacauga, dans le sud des États-Unis. Ce galet, venu de l’espace et pesant un peu moins de quatre kilos, a ensuite rebondi sur un meuble, avant de frapper Ann Elizabeth Hodges, qui somnolait sur le canapé de son salon.

Ce joueur de 30 ans de l’Alabama deviendra une célébrité pendant quelques mois seulement! Après avoir rêvé de faire fortune, espérant revendre ce morceau de chondrite tombé du ciel à un prix élevé, Ann Elizabeth Hodges et son mari seraient tombés dans l’oubli. C’est l’incroyable histoire de ce couple américain moyen, confronté à un phénomène hautement improbable, que Fabien Roché a choisi de raconter dans son premier roman graphique.

LIRE AUSSIQue diriez-vous de revivre la Commune de Paris?

L’expérience insolite de cette femme qui a survécu à une collision avec un objet extraterrestre a inspiré cet auteur, né en 1987 et passé par les écoles Estienne et Gobelins de Paris, une bande dessinée d’une grande beauté formelle. Un album caractérisé par un design épuré, fortement inspiré de la manière américaine de faire Chris Ware.

Son livre explore cette histoire selon une approche presque scientifique: évoquant tour à tour les faits, donc la manière dont chacun des protagonistes les a vécus. Enfin en analysant comment cette folle histoire a été racontée par les médias. En jouant avec le langage désincarné des rapports officiels, en reproduisant des copies de coupures de journaux, mais aussi des reproductions de photographies d’époque, ce récit adopte une composition visuelle d’une grande originalité.

READ  Angela Merkel, les oiseaux, l'Empire romain ... Testez vos connaissances avec Mémorable

Les pages de cette bande dessinée sont ainsi régulièrement découpées dans des boîtes de dimensions strictement identiques, couvertes de miniatures en noir et blanc. Cette présentation nous permet de reconstituer la manière obsessionnelle dont Ann Elizabeth Hodges va revivre cette journée encore et encore tout au long de sa vie, traquant signes et coïncidences à la recherche de sens.

Cette rumination sur le traumatisme, liée à la peur de voir (à nouveau) tomber le ciel sur sa tête, sera encore accentuée par le long marathon légal que la jeune femme entreprendra pour récupérer la météorite que les deux laboratoires de la NASA sont en train d’observer. Ministère de la défense et sa logeuse. Ce dernier est, aux termes du droit américain, le plus apte à revendiquer le titre de cette pierre extraterrestre.

Comment le hasard bouleverse nos vies

Au-delà de l’aspect sensationnel de l’anecdote, Fabien Roché concentre son attention sur les répercussions de cet événement sur Ann Elizabeth Hodges, comme sur son mari Eugène, mais aussi sur leurs proches. Sans oublier, bien sûr, l’opinion de l’époque, élaborée par les films de science-fiction hollywoodiens qui commencent à envisager ce scénario de collision avec une étoile céleste comme une possible fin de notre civilisation.

L’auteur profite également de cette histoire pour aborder des questions plus philosophiques. Comment cette affaire a-t-elle bouleversé le sort de M. et Mme Tout le monde? Dans quelle mesure un événement aussi inhabituel affecte-t-il l’avenir d’une petite ville isolée? Quand la réalité se transforme-t-elle en fiction?

LIRE AUSSIPannes mortelles pour le thriller effrayant

READ  près de 3400 patients en réanimation

En fin de compte, bien qu’Ann Elizabeth Hodges ne semble avoir subi que des dégâts minimes, c’est toute son existence qui a été définitivement brisée par cet événement de quelques secondes. Après un divorce houleux et une longue maladie, il mourut en 1972, à seulement 52 ans.

* La météorite Hodges par Fabien Roché, éditions Delcourt, 71 pages, 18,25 €

Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer