Actualité à la Une

L’OM punit Brest (3-1) après une fin de match folle

Sur le fil, l’OM a remporté un match de longue date contre Brest. Discrète en première mi-temps, la Marseillaise a ouvert le score juste avant l’intervalle de Milik (45e). Le Stade Brestois est ensuite revenu sur coup franc, par Brassier (71e). Mais l’OM, ​​amené de son propre banc, a fait la différence en fin de match, comme face à Rennes, par Thauvin (88e) puis par Cuisance (90e + 2). En attendant le match de demain à Lens, les Focesi sont cinquièmes et sont de retour dans la course pour l’Europe.

Craintifs en début de match, les Marseillais ont depuis longtemps piétiné l’excellente organisation de Brest. Avec son approche tactique, Olivier Dall’Oglio a parfaitement bloqué les joueurs dans le couloir et il était évident que l’OM avait des difficultés dans le match. C’est sur un résultat individuel que les Olympiens sont sortis. Servi à trente mètres du but par Payet, Milik a défié le jeune Brassier avant de déclencher une frappe du gauche au sol dans le petit filet (45 °).

Six joueurs offensifs pour Brest!

Déjà joueurs en première mi-temps, les Brestois en ont découvert encore plus après l’ouverture du score. Mais avec 6 offensives sur le terrain après les entrées de Cardona et Fadiga, les Bretons laissent largement la place aux attaquants marseillais. Larsonneur a dû travailler plusieurs fois pour empêcher son équipe de sombrer. Et à force d’occasions manquées, l’OM a été sanctionné par Brassier, en faute sur le but de Milik mais parfait pour récupérer un coup franc de Faivre (71 °).

READ  Combien de temps dure le coronavirus sur la peau?

Abasourdi, les Marseillais? Pendant un moment, oui. Mais Jorge Sampaoli a plus d’un as dans sa manche et a tenté une partie de poker à 10 minutes de la fin: Alvaro est parti et Luiz Henrique est entré. Un choix qui a porté ses fruits, étant donné que le Brésilien a été décisif à deux reprises.

Luis Henrique, le facteur x

D’abord en frappant parfaitement pour Thauvin (88 °). Puis, débordant sur le côté gauche en prolongation, avant de délivrer un joli centre au deuxième poteau pour la somptueuse arrivée de Cuisance, il est également entré en jeu (90 ° + 3). Déjà meilleur buteur contre Rennes mercredi, le prêteur du Bayern a répété et complété le succès de sa famille. Un acte qui peut être fondamental pour son issue, et qui permet aux Marseillais de faire pression sur l’objectif. Les Brestois, pour leur part, n’étaient pas indignes mais ont raté l’avantage pour éviter une dixième défaite en 15 matchs à l’extérieur.

Alphonse Dumont

"Ninja de bière certifié. Aficionado maléfique de la culture pop. Evangéliste de la télévision."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer