Monde

Londres, New York, Berlin… La planète fête une nouvelle année sous le signe du coronavirus

La planète a commencé à tourner la page jeudi de l’année 2020 marquée par la pandémie due au coronavirus qui oblige des milliards de personnes à célébrer le passage à la nouvelle année dans l’intimité et chez eux.

Brisées à des mois de restrictions voire d’emprisonnement à cause du Covid-19, qui a tué au moins 1,7 million de personnes dans le monde, les nouvelles vagues épidémiques ont contraint la majorité des habitants à suivre les célébrations de leur canapé. De Sydney à Rome, ils ont regardé des feux d’artifice et des spectacles derrière un écran de télévision ou d’ordinateur tant que les festivités n’étaient pas annulées.

Dans France, Des policiers ont été déployés pour garantir le respect de l’interdiction de rassemblement ou du couvre-feu en vigueur jeudi soir : Tous les trajets entre 20h00 et 6h00 sont interdits, sauf pour des raisons autorisées. A Paris, les Champs-Elysées, lieu de rencontre traditionnel festif et parfois alcoolisé, sont particulièrement surveillés pour éviter toute rencontre. Pour limiter les possibilités de rassemblement, le préfet de la police parisienne a sollicité l’assistance de la RATP: seule la moitié des 16 lignes de métro fonctionnent à partir de 20h00, avec des fréquences réduites et un nombre limité de stations desservies.

Les fourgons de police sont garés sur l'avenue des Champs-Elysées à Paris le soir du Nouvel An.
La police à cheval patrouille devant le London Eye dans Londres presque déserte le 31 décembre, alors que les responsables de la ville espèrent que le message de rester à la maison sera entendu.

UNE LondresFortement touchées par l’épidémie, les célébrations ont été étouffées alors que le gouvernement a exhorté les gens à rester chez eux pour éviter de propager le virus, avec le slogan “Agissez comme si vous l’aviez”. La chanteuse américaine de 74 ans Patti Smith donnait un concert en direct en hommage aux soignants du NHS, le système de santé publique britannique, décédés de Covid-19. Mais sa diffusion en direct sur écran géant à Piccadilly Circus a été annulée à la dernière minute en raison d’une pandémie, et ses fans ont dû se contenter de YouTube.

READ  Le mystérieux monolithe de métal dans le désert a disparu
Avec une image projetée du cheikh Mohammed bin Rashid Al Maktoum, vice-président et Premier ministre des Émirats arabes unis et souverain de Dubaï, des feux d'artifice explosent au Burj Khalifa le 1er janvier.

UNE Dubai, aux Émirats arabes unis, des milliers de personnes étaient censées assister à un feu d’artifice et à un spectacle laser à la Burj Khalifa, la plus haute tour du monde, malgré de nouveaux cas. Toutes les personnes devaient porter un masque ou s’inscrire à l’aide d’un code QR.

Spectacle de feux d'artifice au-dessus du centre d'exposition entièrement russe à Moscou pendant les célébrations du Nouvel An.

Dans Russie, Le président Vladimir Poutine a admis dans son discours du Nouvel An qu’une deuxième vague d’infections frappait le pays. «Malheureusement, l’épidémie n’a pas encore été complètement arrêtée. La lutte contre l’épidémie ne s’arrête pas une minute “, a-t-il déclaré.

Dans Allemagne, dans ses voeux de nouvel an, la chancelière Angela Merkel a prévenu que cette crise “Historique” le coronavirus devrait se poursuivre en 2021 même si le vaccin le prédit“Espoir”.

Devant l'emblématique porte de Brandebourg de Berlin pour inaugurer la nouvelle année avec un concert

C’est de leur séjour que les Romains ont assisté aux célébrations qui ont eu lieu au Circus Maximus, le plus ancien stade de la ville. Deux heures de spectacle et une illumination des lieux les plus emblématiques de la ville sont au programme. La municipalité a interdit les feux d’artifice et les pétards qui résonnent généralement dans les rues et les places de la ville.

Devant la basilique Saint-Pierre au Vatican, le 31 décembre à Rome.

Italie, où des photos de morgues de fortune et de soignants épuisés ont sensibilisé le reste de la planète à la gravité de la crise, est soumise au verrouillage jusqu’au 7 janvier et au couvre-feu à partir de 22 heures. Les 31èmes célébrations ont été interdites dans les lieux publics et privés.

Un Times Square vide dans le quartier de Manhattan à New York City, États-Unis, le 31 décembre.

UNE New York, où Times Square regorge généralement de gens euphoriques sous une pluie de confettis, le quartier de Manhattan a été isolé et les fêtards ont été encouragés à regarder le compte à rebours télévisé de chez eux, avec la chanteuse américaine Gloria Gaynor interprétant sa célèbre chanson à 77 ans. ans. club de danse je survivrai (” Je survivrai “). Les États-Unis sont le pays du monde le plus touché par la pandémie et dans ses vœux, le maire Bill de Blasio a évoqué 2020 comme “Probablement l’année la plus difficile de l’histoire de New York”. “En janvier, nous vaccinerons un million de New-Yorkais”, il a promis.

READ  Donald Trump attaque à nouveau John McCain après le soutien de sa veuve à Joe Biden
Un couple célèbre la nouvelle année en ignorant un message du ministre libanais de la Santé, qui a appelé les fêtards à garder leurs masques et à respecter les protocoles de distanciation sociale, à Beyrouth, au Liban, le 1er janvier.

À Beyrouth, Liban, toujours choqués par l’explosion meurtrière et dévastatrice du 4 août, les autorités ont assoupli leurs mesures. Le couvre-feu a été reporté à 3 heures du matin. Bars, restaurants et boîtes de nuit ont rouvert et ont organisé de grandes fêtes du Nouvel An.

La ville de Wuhan, en Chine, où le virus est apparu pour la première fois fin 2019, a vu des milliers de personnes se rassembler pour célébrer la nouvelle année. Mêmes scènes à Taipei, la capitale de Taiwan, qui a organisé une fête plus traditionnelle, avec des foules rassemblées pour regarder les feux d’artifice.

Les habitants se sont réunis pour célébrer l'arrivée de la nouvelle année à Wuhan, en Chine, le 31 décembre.

le Nouvelle Zélande, où il ne reste que quelques restrictions, c’est l’un des rares pays de la planète où les habitants ont pu célébrer le passage à 2021 sans écran intermédiaire. De grandes foules se sont rassemblées à Auckland pour assister à un feu d’artifice.

Des feux d'artifice explosent au-dessus du parc Hagley à Christchurch, en Nouvelle-Zélande, le 1er janvier.

UNE SydneyPlus grande ville d’Australie, le célèbre feu d’artifice du Nouvel An a été tiré au-dessus de la baie, mais pratiquement aucun spectateur n’est apparu après l’apparition d’une récente épidémie de contamination dans le nord de la ville, qui totalise environ 150 cas.

Le plan visant à permettre à 5 000 personnes travaillant à la pointe de la lutte contre l’épidémie d’intervenir pour les remercier de leurs efforts a également été abandonné. “Tout le monde attend avec impatience 2021 comme un nouveau départ”a déclaré Karen Roberts, l’une des rares spectatrices à être admise dans un bar près du célèbre Opéra de Sydney.

Des feux d'artifice explosent au-dessus de l'opéra de Sydney et du pont du port de Sydney lors des célébrations du Nouvel An australien le 1er janvier.
Les gens marchent le long du front de mer du port de Victoria pour célébrer le Nouvel An 2021 à Hong Kong le 31 décembre.

UNE Hong KongMalgré les restrictions, certains fêtards se sont aventurés sur le front de mer du port de Victoria pour prendre des selfies.

READ  EN DIRECT - Procès Trump: aujourd'hui l'acte d'accusation au Sénat
Les gens visitent le sanctuaire de Kanda Myojin pour offrir des prières du Nouvel An à Tokyo le 1er janvier.

UNE Tokyo, où les habitants sont confrontés à la perspective d’imposer l’état d’urgence après un record de 1 300 nouvelles infections par jour, les gens se sont alignés avec des masques et des protecteurs faciaux pour offrir la prière du Nouvel An.

Notre sélection d’articles sur les coronavirus

Benoit Béringer

"Avocat général des médias sociaux. Féru de zombies. Geek de la télévision. Penseur. Entrepreneur. Accro à l'alcool."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer