divertissement

Mallaury Nataf à nouveau sans abri: son quotidien avec un “compagnon de malheur” à Paris

Nouveau coup dur pour Mallaury Nataf. Comme l’ont révélé nos collègues de Plus proche, dans leur édition du 11 décembre 2020, la star de Miel et abeilles est à nouveau sans abri.

La descente aux enfers a commencé en mars 2011 pour la femme de 48 ans. À cette époque, Mallaury Nataf était devenue sans abri et, entre-temps, avait perdu la garde de ses trois enfants Rafaël, Angeline et Shiloh (âgés respectivement de 23, 21 et 11 ans). Si depuis un moment il avait refusé l’aide de Jean-Luc Azoulay, il avait finalement accepté de revenir sous les projecteurs en Les mystères de l’amour en 2019 pour jouer Lola, la cousine d’Hélène. Il avait ainsi enchaîné les interviews pour parler de ce projet mais aussi de sa vie dans la rue.

Grâce à cela, Mallaury Nataf avait d’autres projets en tête. Mais Covid-19 est apparu, mettant tout en danger. Selon les informations de Plus proche il y a plusieurs mois, sans explication, il a quitté la colocation qu’il occupait dans les Hauts-de-Seine pour vivre dans les rues de Paris, dans le Marais. Cette fois, elle il ne serait pas seul. Un homme, son “compagnon de malheur partagerait avec elle un “petit matelas fatigué“et tenterait d’attirer l’attention des passants en suspendant une tasse à une canne à pêche. Le duo partagerait gestes tendres, tels que “baisers furtifs. “Dans sa tente installée à proximité, les nuits sont froides et mauvaises“, peut-on lire. Une histoire dévoilée en plein jour qui lui permettra peut-être de recevoir à nouveau les mains tendues.

Invitée sur CNews en septembre 2019, Mallaury Nataf a révélé ce qui l’avait amenée dans la rue: “L’Etat n’a pas joué son rôle de relais, depuis que je me suis retrouvé pour violence domestique, il n’y avait pas de structures d’accueil. (…) A l’époque, quand j’étais absent (…), il n’y avait que 52 places en Île-de-France et il fallait que ce soit pour des mères célibataires ou en difficulté ou en crise financière. Dans ce cas, à l’intérieur, parce que j’ai eu la chance d’y aller, il y avait des immigrés, des hommes célibataires et très peu de femmes.«Depuis, il n’a plus jamais revu ses trois enfants. Un lourd tribut à payer pour celui qui était le compagnon du chef d’orchestre Hervé Noël, d’un danseur principal dont on ne connaît pas l’identité (mais qui est le père de ses deux premier-né) et Eric Gabay, ancien directeur d’Europe 1, avec qui il a eu à Shiloh en juillet 2009.

READ  "Je ne soutiens plus ce gouvernement qui oublie la culture"

Juliette Deforest

"Évangéliste de télévision. Communicateur sans excuse. Fanatique de bacon primé. Accro de la nourriture en général."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer