Science

Millau. Un cluster déclaré à l’USLD Sainte-Anne

Le centre hospitalier de Millau a confirmé jeudi 31 décembre qu’un cluster avait été déclaré à l’USDL (unité de soins de longue durée) de Sainte-Anne: 17 résidents et 5 professionnels sont actuellement positifs pour Covid-19.

Amandine Trouchais (service des ressources humaines et des affaires médicales) e Modebelu Lucil-Atumma (Directeur par intérim et directeur adjoint des affaires financières et matérielles) a fait le point sur la situation lors d’une conférence de presse le 31 décembre en fin de matinée. Le 15 décembre, un professionnel montrant des signes de la maladie a été testé positif au covid-19. La direction de l’hôpital a donc organisé un dépistage massif sur le site en deux phases.

Le premier, le 14 décembre, signaléun professionnel et D ‘un patient contaminé. Ils ont été immédiatement placés à l’isolement.

La deuxième phase prévue pour 30 décembre révélé 12 patients est 3 agents positifs. Pendant ce temps, le 28 décembre, 2 cas supplémentaires est apparu à l’USLD.

Au total, ce sont 18 patients et 5 professionnels qui sont actuellement touchés par la maladie.

Un secteur Covid ouvert à Sainte-Anne

Après avoir transféré 4 patients vers les hôpitaux de Saint-Affrique et de Millau les 28 et 29 décembre, il a été décidé de créer une unité covid sur place à Sainte-Anne.

Pour ce faire, l’Unité de suivi des soins et de la réadaptation (SSR) a été fermée et tout le personnel qualifié de soins aux patients de la zone covid + a été affecté à ce service. Cette équipe avait déjà été formée et travaillée dans la zone covid lors des première et deuxième vagues.

READ  Une carte globale de Mars depuis le Pic du midi

L’hôpital a également notifié à l’Autorité Régionale de la Santé (ARS) l’activation de la demande de renforcement grâce à l’unité dédiée mise en place sur une base volontaire par l’ARS.

Nouvelles mesures

Pour empêcher la propagation du virus, une formation accélérée a été donnée au personnel pour appliquer des protocoles spéciaux et maintenant tous les repas sont servis dans la salle.

Dans le même temps, les visites ont été suspendues, mais l’hôpital assure «Maintenir le lien avec les familles et les informer sur la santé de leurs proches».

L’USLD de Sainte-Anne a une capacité de 50 lits, sur le 43 résidents présent dans l’usine, 18 ont été infectés. La vaccination se profile et est mise en place pour être efficace au cours du mois de janvier. Les résidents de l’USLD et des maisons de retraite seront les premiers à en bénéficier.

Pour le moment, aucun des résidents ne montre de signes de détresse respiratoire qui impliqueraient de déménager dans une unité de soins intensifs.

Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer